Flash :

Didier Drogba annoncé à la Juventus Madagascar : lancement d'un laboratoire d'insémination artificielle porcine Bénin : les pouvoirs publics invités à faire de la fiscalité du tabac un instrument de santé publique (INTERVIEW) Visite d'une mission au Niger pour mettre en lumière la crise humanitaire au Sahel Côte d'Ivoire/Liberia : Ouattara et Shirleaf vont discuter de la sécurité à leur frontière Côte d'Ivoire : des magistrats sous le coup de sanctions disciplinaires Côte d'Ivoire : des hommes armés "créent des frayeurs" dans un quartier d'Abidjan Côte d'Ivoire : réunion d'urgence de la hiérarchie militaire sur la sécurisation des sites stratégiques Côte d'Ivoire : recrutement de 2.000 gardes pour renforcer la surveillance des prisons Le président sénégalais à Abidjan pour le congrès de l'internationale libérale La Russie cherche à libérer les marins enlevés au Nigeria L'Algérie veut éviter "un abcès de fixation d'insécurité" à ses frontières avec le Mali (PM) Une réunion ministérielle du Groupe de soutien et de suivi sur la situation au Mali aura lieu le 19 octobre à Bamako, confirme le Quai d'Orsay Tunisie: les réactions sur le Congrès pour le dialogue national se diversifient (SYNTHESE) Togo : le GRAD propose la mise en place d'un gouvernement national transitoire et d'une assemblée constituante Togo : L'Assemblée nationale accélère le processus de la CENI pour les élections législatives prochaines La France reconnaît "avec lucidité" la repression "sanglante" de la manifestation d'Algériens à Paris le 17 octobre 1961 Togo : difficile choix entre suspension et poursuite du processus de préparation des législatives (SYNTHESE) Six marins russes et un ressortissant estonien enlevés au Nigeria Chine : les investissements en capital fixe en hausse de 20,5% entre janvier et septembre

Beijing  Ensoleillé  20℃~7℃  City Forecast
Français>>Afrique

La France reconnaît "avec lucidité" la repression "sanglante" de la manifestation d'Algériens à Paris le 17 octobre 1961

( Xinhua )

18.10.2012 à 13h27

Le président français François Hollande a déclaré mercredi que "la République reconnaît avec lucidité" la représsion "sanglante" de la manifestation d'Algériens à Paris du 17 octobre 1961, selon un communiqué de l'Elysée.

"Le 17 octobre 1961, des Algériens qui manifestaient pour le droit à l'indépendance ont été tués lors d'une sanglante répression. La République reconnaît avec lucidité ces faits", précise le communiqué.

"Cinquante et un ans après cette tragédie, je rends hommage à la mémoire des victimes", a ajouté le président français dans le communiqué.

Selon la presse française, les faits du 17 octobre 1961 s'inscrivent dans un contexte tendu : douze jours plus tôt, le 5 octobre 1961, le préfet de police de Paris, Maurice Papon, décrète un couvre-feu pour tous les "Français musulmans d'Algérie". Bravant l'interdiction, des Algériens descendent malgré tout dans les rues, à l'appel de la fédération de France du Front de libération nationale (FLN), pour réclamer l'indépendance de l'Algérie. La répression policière est extrêmement violente et de nombreux Algériens sont tués, dont un grand nombre jetés dans la Seine.

Le président français Hollande avait promis, durant la campagne présidentielle de reconnaître officiellement cette répression s'il était élu.


News we recommend

Un Français vivant dans la région du Wannan Une Corée du Nord en pleine transformation vue par un photographe étranger   Le festival du sexe de Guangzhou connaît un véritable succès
La Chine teste la ligne ferroviaire en région montagneuse la plus rapide du monde   Les femmes les plus sexy de la Chine Qui sera le vainqueur du Soulier d'Or : Messi, Ronaldo, Falco...
La lettre d'Einstein sur Dieu mise en vente aux enchères sur eBay Le porte-avions chinois surpasse celui de la Russie en qualité d'armement, selon un expert Voici comment sera l'homme dans 1 000 ans, selon des scientifiques

  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Sélection de la rédaction

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales