Flash :

Didier Drogba annoncé à la Juventus Madagascar : lancement d'un laboratoire d'insémination artificielle porcine Bénin : les pouvoirs publics invités à faire de la fiscalité du tabac un instrument de santé publique (INTERVIEW) Visite d'une mission au Niger pour mettre en lumière la crise humanitaire au Sahel Côte d'Ivoire/Liberia : Ouattara et Shirleaf vont discuter de la sécurité à leur frontière Côte d'Ivoire : des magistrats sous le coup de sanctions disciplinaires Côte d'Ivoire : des hommes armés "créent des frayeurs" dans un quartier d'Abidjan Côte d'Ivoire : réunion d'urgence de la hiérarchie militaire sur la sécurisation des sites stratégiques Côte d'Ivoire : recrutement de 2.000 gardes pour renforcer la surveillance des prisons Le président sénégalais à Abidjan pour le congrès de l'internationale libérale La Russie cherche à libérer les marins enlevés au Nigeria L'Algérie veut éviter "un abcès de fixation d'insécurité" à ses frontières avec le Mali (PM) Une réunion ministérielle du Groupe de soutien et de suivi sur la situation au Mali aura lieu le 19 octobre à Bamako, confirme le Quai d'Orsay Tunisie: les réactions sur le Congrès pour le dialogue national se diversifient (SYNTHESE) Togo : le GRAD propose la mise en place d'un gouvernement national transitoire et d'une assemblée constituante Togo : L'Assemblée nationale accélère le processus de la CENI pour les élections législatives prochaines La France reconnaît "avec lucidité" la repression "sanglante" de la manifestation d'Algériens à Paris le 17 octobre 1961 Togo : difficile choix entre suspension et poursuite du processus de préparation des législatives (SYNTHESE) Six marins russes et un ressortissant estonien enlevés au Nigeria Chine : les investissements en capital fixe en hausse de 20,5% entre janvier et septembre

Beijing  Ensoleillé  20℃~7℃  City Forecast
Français>>Afrique

Bénin : les pouvoirs publics invités à faire de la fiscalité du tabac un instrument de santé publique (INTERVIEW)

( Xinhua )

18.10.2012 à 13h37

La société civile antitabac du Bénin appelle les pouvoirs publics à faire de la fiscalité du tabac un instrument de santé publique et de développement.

"La société civile antitabac du Bénin réclame à court terme uneaugmentation des droits d'accises à 45% comme l'autorisent les règlements de l'UEMOA, et à moyen terme, une profonde réforme de la politique fiscale au niveau national et régional", a confié mercredi à l'agence Xinhua le président de l'ONG béninoise, Initiative pour l'éducation et le contrôle du Tabac, Augustin Faton.

Cette réforme, a-t-il expliqué, devrait conduire à la mise en application d'un système de taxation simple, basé sur une taxe spécifique s'appliquant de manière uniforme sur les quantités de produits de tabac fabriqués ou importés.

"Cette taxe sans seuil maximal doit pouvoir constituer au moins les deux tiers du prix de vente au détail des cigarettes, tel que le préconise l'Organisation mondiale de la Santé", a-t-il indiqué.

Il a estimé que, pour un meilleur impact sur la consommation, la nouvelle taxe doit pouvoir s'ajuster à l'inflation et tenir compte de l'augmentation du pouvoir d'achat des consommateurs.

"Il est capital que la taxation du tabac soit perçue comme une politique globale basée sur des mesures légales, réglementaires et administratives complémentaires et cohérentes permettant de réduire la consommation du tabac au Bénin", a affirmé M. Faton.

En effet, a-t-il souligné, si certaines mesures, comme l'interdiction de publicité, de promotion et de sponsoring et l'affichage des avertissements sanitaires sur les conditionnements des produits du tabac, sont de nature à contrôler l'offre des cigarettes et autres produits du tabac, l'augmentation des taxes reste la mesure la plus efficace pour réduire la demande de ces produits car elle agit directement sur les prix et réduit la capacité des populations à faible revenu d'acquérir les produits du tabac.

"Les politiques de taxation du tabac permettent aussi d'augmenter les revenus de l'Etat. Les revenus tirés des taxes sur les produits du tabac peuvent ainsi servir à couvrir certains coûts économiques de la consommation du tabac", a-t-il préconisé.

LES MEFAITS DU TABAC TOUCHENT AUSSI LES FINANCES

"En 2007, plus de six milliards de francs CFA ont été dépensé par les familles de fumeurs au Bénin pour acquérir des produits du tabac", a-t-il regretté, révélant que plus de 500 millions de tiges de cigarettes sont consommées chaque année au Bénin. " Paradoxalement au Bénin, où une personne meurt chaque semaine des suites d'une maladie causée par le tabac, la consommation de ce produit nocif à l'organisme progresse", a-t-il déploré.

Pour ce membre de la société civile antitabac du Bénin, la santé et les finances de l'individu fumeur et de sa famille sont largement et négativement influencées par la consommation du tabac.

Cette influence négative, a-t-il souligné, ne s'observe pas uniquement au niveau des familles, mais aussi au niveau de l'Etat béninois.

"L'OMS a estimé dans un rapport publié en 2008 que toutes les taxes prélevées sur un paquet de 20 cigarettes ne représentent qu'environ 21% du prix au détail payé par les consommateurs. Ce qui signifie que pour un paquet de cigarettes vendu à 500 FCFA, l'Etat béninois ne perçoit que 102 FCFA", a-t-il expliqué.

De même, a-t-il cité, le profil-pays du Bénin en matière de taxation du tabac établi par la CEDEAO révèle que de 2006 à 2011, les évacuations sanitaires prises en charge par l'Etat pour des maladies dont le tabac est le principal facteur à risque ont coûté plus de 7 milliards au contribuable béninois.


News we recommend

Un Français vivant dans la région du Wannan Une Corée du Nord en pleine transformation vue par un photographe étranger   Le festival du sexe de Guangzhou connaît un véritable succès
La Chine teste la ligne ferroviaire en région montagneuse la plus rapide du monde   Les femmes les plus sexy de la Chine Qui sera le vainqueur du Soulier d'Or : Messi, Ronaldo, Falco...
La lettre d'Einstein sur Dieu mise en vente aux enchères sur eBay Le porte-avions chinois surpasse celui de la Russie en qualité d'armement, selon un expert Voici comment sera l'homme dans 1 000 ans, selon des scientifiques

  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Sélection de la rédaction

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales