Flash :

Burundi : un projet contre la violence avec l'appui de l'Allemagne et de l'ONU Côte d'Ivoire : recensement "sans accroc" des ex-combattants dans l'ouest du pays Madagascar : le gouvernement de la transition critique le programme d'appui onusien au cycle électoral (PAPIER GENERAL) Hissène Habré sera jugé pour la dignité de l'Afrique, dit l'émissaire du président sénégalais Le Liberia nie abriter une base d'entraînement des rebelles ivoiriens Tunisie: 37% des citoyens satisfaits de la situation sécuritaire (sondage) Côte d'Ivoire/Liberia : une manoeuvre militaire annoncée pour la sécurisation de la frontière commune La France espère que la réunion de Bamako permet de progresser dans la planification d'une intervention africaine au Mali Mali : les islamistes d'Ançar Dine d'Iyad Ag Ghali ont détruit tous les mausolées de saints à Kabara dans la région de Tombouctou (témoin) Alger salue la position de Hollande qui reconnaît le massacre d'Algériens du 17 octobre 1961 La Chine initie un réexamen au titre de nouvel exportateur du constructeur Nissan Le président israélien loue les réalisations chinoises des six dernières décennies Chine : les recettes budgétaires en hausse de 11,9% en septembre Îles Diaoyu : un film chinois retiré du Festival de Tokyo Le coup d'envoi du premier championnat professionnel de football du Gabon prévu pour vendredi Togo : la 8e édition de la cérémonie de récompense des acteurs du football prévue en décembre Un haut responsable chinois et le président pakistanais promettent de booster les relations bilatérales Xi Jinping : le PCC et le Parti nationaliste du Bangladesh doivent renforcer leur coopération La visite d'un haut dignitaire chinois boostera les liens avec les Maldives (INTERVIEW) Suisse : exposition pour lutter contre le gaspillage des aliments

Beijing  Ensoleillé  20℃~7℃  City Forecast
Français>>Afrique

La France reconnaît "avec lucidité" la repression "sanglante" de lamafestation d'Algériens à Paris le 17 octobre 1961

( Xinhua )

19.10.2012 à 08h44

Le président français François Hollande a déclaré mercredi que "la République reconnaît avec lucidité" la représsion "sanglante" de la manifestation d'Algériens à Paris du 17 octobre 1961, selon un communiqué de l'Elysée.

"Le 17 octobre 1961, des Algériens qui manifestaient pour le droit à l'indépendance ont été tués lors d'une sanglante répression. La République reconnaît avec lucidité ces faits", précise le communiqué.

"Cinquante et un ans après cette tragédie, je rends hommage à la mémoire des victimes", a ajouté le président français dans le communiqué.

Selon la presse française, les faits du 17 octobre 1961 s'inscrivent dans un contexte tendu : douze jours plus tôt, le 5 octobre 1961, le préfet de police de Paris, Maurice Papon, décrète un couvre-feu pour tous les "Français musulmans d'Algérie". Bravant l'interdiction, des Algériens descendent malgré tout dans les rues, à l'appel de la fédération de France du Front de libération nationale (FLN), pour réclamer l'indépendance de l'Algérie. La répression policière est extrêmement violente et de nombreux Algériens sont tués, dont un grand nombre jetés dans la Seine.

Le président français Hollande avait promis, durant la campagne présidentielle de reconnaître officiellement cette répression s'il était élu.


News we recommend

Un Français vivant dans la région du Wannan Une Corée du Nord en pleine transformation vue par un photographe étranger   Le festival du sexe de Guangzhou connaît un véritable succès
La Chine teste la ligne ferroviaire en région montagneuse la plus rapide du monde   Les femmes les plus sexy de la Chine Qui sera le vainqueur du Soulier d'Or : Messi, Ronaldo, Falco...
La lettre d'Einstein sur Dieu mise en vente aux enchères sur eBay Le porte-avions chinois surpasse celui de la Russie en qualité d'armement, selon un expert Voici comment sera l'homme dans 1 000 ans, selon des scientifiques

  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Sélection de la rédaction

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales