Flash :

Burundi : un projet contre la violence avec l'appui de l'Allemagne et de l'ONU Côte d'Ivoire : recensement "sans accroc" des ex-combattants dans l'ouest du pays Madagascar : le gouvernement de la transition critique le programme d'appui onusien au cycle électoral (PAPIER GENERAL) Hissène Habré sera jugé pour la dignité de l'Afrique, dit l'émissaire du président sénégalais Le Liberia nie abriter une base d'entraînement des rebelles ivoiriens Tunisie: 37% des citoyens satisfaits de la situation sécuritaire (sondage) Côte d'Ivoire/Liberia : une manoeuvre militaire annoncée pour la sécurisation de la frontière commune La France espère que la réunion de Bamako permet de progresser dans la planification d'une intervention africaine au Mali Mali : les islamistes d'Ançar Dine d'Iyad Ag Ghali ont détruit tous les mausolées de saints à Kabara dans la région de Tombouctou (témoin) Alger salue la position de Hollande qui reconnaît le massacre d'Algériens du 17 octobre 1961 La Chine initie un réexamen au titre de nouvel exportateur du constructeur Nissan Le président israélien loue les réalisations chinoises des six dernières décennies Chine : les recettes budgétaires en hausse de 11,9% en septembre Îles Diaoyu : un film chinois retiré du Festival de Tokyo Le coup d'envoi du premier championnat professionnel de football du Gabon prévu pour vendredi Togo : la 8e édition de la cérémonie de récompense des acteurs du football prévue en décembre Un haut responsable chinois et le président pakistanais promettent de booster les relations bilatérales Xi Jinping : le PCC et le Parti nationaliste du Bangladesh doivent renforcer leur coopération La visite d'un haut dignitaire chinois boostera les liens avec les Maldives (INTERVIEW) Suisse : exposition pour lutter contre le gaspillage des aliments

Beijing  Ensoleillé  20℃~7℃  City Forecast
Français>>Afrique

Côte d'Ivoire/Liberia : une manoeuvre militaire annoncée pour la sécurisation de la frontière commune

( Xinhua )

19.10.2012 à 13h25

Les présidents ivoirien et libérien, Alassane Ouattara et Ellen Johnson Sirleaf, ont décidé jeudi à Abidjan d'organiser une manoeuvre militaire et de sécurisation commune à la frontière de leurs deux pays.

"Les deux chefs d'Etat ont décidé d'organiser une manoeuvre militaire et de sécurisation commune", indique le communiqué final de la visite d'amitié et de travail de Mme Johnson-Sirleaf à Abidjan.

La président libérienne est arrivée à Abidjan aux environs de 12 h (locale et GMT).

Après plus de trois heures d'entretien avec Alassane Ouattara elle a quitté Abidjan aux environs de 16h 30.

Selon le communiqué final, la manoeuvre militaire doit se dérouler "avant la fin de l'année 2012".

L'ouest de la Côte d'Ivoire, à la frontière avec le Liberia, est en proie à l'insécurité depuis la crise post-électorale de 2010 et 2011.

Depuis juin, une série d'attaques meurtrières visant des postes de contrôle de l'armée ivoirienne a été perpétrée à la frontière avec le Liberia, obligeant Ellen Johnson Sirleaf a ordonné la fermeture de la frontière avec la Côte d'Ivoire le 8 juin avant de la rouvrir le 21 septembre.

Les deux chefs d'Etat ont également décidé d'organiser "une grande rencontre" entre les élus et les chefs traditionnels des communautés vivant des deux côtés de la frontière, poursuit le communiqué final.

Des milliers d'Ivoiriens ressortissants de l'ouest et d'ex- combattants favorables à l'ex-président Laurent Gbagbo se sont réfugiés au Liberia au lendemain de la crise post-électorale.

Alassane Ouattara et son hôte se sont "particulièrement réjoui" d'un accord signé en août 2011 ayant permis le rapatriement volontaire d'Ivoiriens réfugiés au Liberia.

"Le nombre de 145 000 personnes au plus fort de la crise post- électorale est passé à un peu moins de 60 000 aujourd'hui", relève le communiqué final.

Le gouvernement ivoirien les a accusés d'être les auteurs des attaques à l'ouest dont l'une a coûté la vie à sept Casques bleus de l'Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire (Onuci).

En juin, les gouvernements ivoirien et libérien, l'Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire et la Mission des Nations unies au Liberia (Minul) ont décidé de coordonner leurs activités pour renforcer la sécurité à la frontière ivoiro-libérienne.

Le président ivoirien s'est félicité de "la parfaite collaboration" du Liberia aux "impératifs de sécurité" de son pays.

Une quarantaine de miliciens ivoiriens soupçonnés d'être impliqués dans des crimes commis pendant la crise post-électorale ont été extradés du Liberia vers la Côte d'Ivoire.

Mercredi, le gouvernement libérien a annoncé l'arrestation d'un mercenaire libérien ayant combattu lors de la crise post- électorale.

La présidente du Liberia a annoncé sa volonté de "poursuivre cette surveillance" pour que la paix s'installe dans les deux pays voisins.

"Vous pouvez compter sur le Liberia", a-t-elle dit à son homologue ivoirien.

Les deux chefs d'Etat ont exprimé leur satisfaction "quant à l'esprit de solidarité" qui préside aux relations entre leurs deux pays et ont noté leur "volonté commune d'élargir et de renforcer" leur coopération, conclut le communiqué.


News we recommend

Un Français vivant dans la région du Wannan Une Corée du Nord en pleine transformation vue par un photographe étranger   Le festival du sexe de Guangzhou connaît un véritable succès
La Chine teste la ligne ferroviaire en région montagneuse la plus rapide du monde   Les femmes les plus sexy de la Chine Qui sera le vainqueur du Soulier d'Or : Messi, Ronaldo, Falco...
La lettre d'Einstein sur Dieu mise en vente aux enchères sur eBay Le porte-avions chinois surpasse celui de la Russie en qualité d'armement, selon un expert Voici comment sera l'homme dans 1 000 ans, selon des scientifiques

  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Sélection de la rédaction

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales