Flash :

Ouverture du plus grand App Store d'Asie à Beijing AQMI au Sahara menace de tuer les otages français si la France intervient au nord Mali AQMI au Sahara menace de tuer les otages français si la France intervient au nord Mali Mali : la ministre des Maliens de l'extérieur se rend en Guinée au sujet de ses 26 compatriotes expulsés de ce pays RDC: selon le président du M23, la guerre n'est pas l'objectif primordial de ce mouvement L'Algérie appelle à une trêve en Syrie pendant l'Aïd Al Adha Libye: l'ancien porte-parole de Kadhafi arrêté près de Tripoli Mali : toute action militaire dans le nord du pays doit éviter d'aggraver une situation déjà précaire (responsable de l'ONU) Mali : une intervention militaire ouest-africaine n'est plus "très loin", dit le président ivoirien Mali : il faut envisager une intervention militaire, dit Mme Zuma Le Gabon est au premier rang des pays d'Afrique centrale dans le rapport de l'Indice Ibrahim de la bonne gouvernance en Afrique 2012 Le gouvernement guinéen invite l'opposition à débloquer le processus électoral Chine : le nombre d'étudiants en master double en une décennie, provoquant des inquiétudes sur la qualité de l'éducation Le Brésil veut renforcer sa coopération spatiale avec l'Ukraine L'ex-Premier ministre égyptien va comparaitre devant un tribunal pénal le 2 décembre pour corruption Egypte: Katatni élu président du Parti de la Liberté et de la Justice des Frères musulmans Mali: le réseau APEM "dénonce" l'arrêt du processus électoral Khamis Kadhafi tué lors d'affrontements à Bani Walid Les manifestants égyptiens appellent à dissoudre l'Assemblée constitutionnelle Chine : 858 nouvelles institutions financières rurales

Beijing  Ensoleillé  20℃~7℃  City Forecast
Français>>Afrique

Mali : il faut envisager une intervention militaire, dit Mme Zuma

( Xinhua )

22.10.2012 à 08h16

Le présidente de la Commission de l'Union africaine (UA), Nkosazana Dlamini Zuma, a déclaré vendredi à Bamako qu'il faut "envisager une intervention militaire " pour mettre fin à la crise au Mali, dont la partie nord est sous occupation de groupes rebelles et islamistes.

S'exprimant à la suite de la réunion du Groupe de soutien et de suivi sur la situation au Mali, mis en place par le Conseil de paix et de sécurité de l'UA en mars dernier, Mme Zuma a affirmé qu'une note technique sera soumise à l'Union africaine le 24 octobre et bénéficiera des appréciations de la CEDEAO avant d'être soumise au Conseil de sécurité de l'ONU.

"Tous les partenaires internationaux concernés, y compris la CEDEAO, l'Union africaine, les Nations Unies, sont d'accord sur le principe selon lequel, le Mali dirige le processus de la gestion de sa crise et que les autres l'accompagnent", a-t-elle déclaré, se disant satisfaite des résultats de la réunion.

Le président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO), Kadré Ouédraogo, également présent à la réunion de vendredi, a déclaré que "les forces de la CEDEAO sont prêtes"

"Nous sommes prêts à prendre nos responsabilités", a-t-il affirmé.

A propos de la gestion politique au sommet de l'Etat malien, M. Ouédraogo a déclaré que "pour nous, il n'y a aucune confusion, le président légitime du Mali est le président de la République par intérim, M. Dioncounda Traoré".

Pour le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Tiéman Coulibaly, cette rencontre a été "un succès diplomatique".

Selon M. Coulibaly, le Mali a été "écouté par l'ensemble des partenaires concernés lors de cette rencontre, qui a enregistré des avancées considérables".

"Après la réunion, la tâche essentielle est de restaurer la souveraineté totale du Mali et employer la force pour combattre les terroristes", a-t-il dit.

Le ministre malien a par ailleurs fait savoir que la préparation des élections "sont en cours".

Mais "les élections ne vont pas se tenir tant qu'une partie du pays est occupée. Tenir les élections dans une partie du pays sans une autre. Ce serait accepter la division du pays, or l'intégrité territoriale du Mali, l'unicité du Mali, le caractère laïc de la république ne sont pas négociables", a rappelé M. Coulibaly.


News we recommend

Un Français vivant dans la région du Wannan Une Corée du Nord en pleine transformation vue par un photographe étranger   Le festival du sexe de Guangzhou connaît un véritable succès
La Chine teste la ligne ferroviaire en région montagneuse la plus rapide du monde   Les femmes les plus sexy de la Chine Qui sera le vainqueur du Soulier d'Or : Messi, Ronaldo, Falco...
La lettre d'Einstein sur Dieu mise en vente aux enchères sur eBay Le porte-avions chinois surpasse celui de la Russie en qualité d'armement, selon un expert Voici comment sera l'homme dans 1 000 ans, selon des scientifiques

  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Sélection de la rédaction

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales