Flash :

Ouverture du plus grand App Store d'Asie à Beijing AQMI au Sahara menace de tuer les otages français si la France intervient au nord Mali AQMI au Sahara menace de tuer les otages français si la France intervient au nord Mali Mali : la ministre des Maliens de l'extérieur se rend en Guinée au sujet de ses 26 compatriotes expulsés de ce pays RDC: selon le président du M23, la guerre n'est pas l'objectif primordial de ce mouvement L'Algérie appelle à une trêve en Syrie pendant l'Aïd Al Adha Libye: l'ancien porte-parole de Kadhafi arrêté près de Tripoli Mali : toute action militaire dans le nord du pays doit éviter d'aggraver une situation déjà précaire (responsable de l'ONU) Mali : une intervention militaire ouest-africaine n'est plus "très loin", dit le président ivoirien Mali : il faut envisager une intervention militaire, dit Mme Zuma Le Gabon est au premier rang des pays d'Afrique centrale dans le rapport de l'Indice Ibrahim de la bonne gouvernance en Afrique 2012 Le gouvernement guinéen invite l'opposition à débloquer le processus électoral Chine : le nombre d'étudiants en master double en une décennie, provoquant des inquiétudes sur la qualité de l'éducation Le Brésil veut renforcer sa coopération spatiale avec l'Ukraine L'ex-Premier ministre égyptien va comparaitre devant un tribunal pénal le 2 décembre pour corruption Egypte: Katatni élu président du Parti de la Liberté et de la Justice des Frères musulmans Mali: le réseau APEM "dénonce" l'arrêt du processus électoral Khamis Kadhafi tué lors d'affrontements à Bani Walid Les manifestants égyptiens appellent à dissoudre l'Assemblée constitutionnelle Chine : 858 nouvelles institutions financières rurales

Beijing  Ensoleillé  20℃~7℃  City Forecast
Français>>Afrique

Mali : une intervention militaire ouest-africaine n'est plus "très loin", dit le président ivoirien

( Xinhua )

22.10.2012 à 08h17

L'intervention de la force armée sous-régionale au Mali, partiellement occupé par des groupes terroristes, n'est plus "très loin" car la résolution du Conseil de sécurité de l'Onu l'autorise, a déclaré vendredi à Abidjan le président ivoirien Alassane Ouattara, par ailleurs président en exercice de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO).

"Le dossier est en bonne voie et l'aboutissement n'est pas très éloigné", a déclaré M. Ouattara lors d'une conférence de presse au terme de la visite à Abidjan du président sénégalais Macky Sall.

Le 12 octobre, le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté une résolution conformément aux "décisions pertinentes" de la CEDEAO, autorisant le déploiement d'une force armée pour rétablir l'intégrité territoriale du Mali.

Selon M. Ouattara, un "plan stratégique" a été proposé par le Comité des chefs d'état-major de la CEDEAO après plusieurs réunions avec "un contenu en matière d'équipement, de matériels, de logistique de déploiement de troupes".

"Tout cela doit être affiné au cours des prochaines semaines à venir avec la participation d'autres structures telles que l'Union africaine (UA), l'Union européenne (UE) et des pays amis", a-t-il souligné.

La Mission de la CEDEAO au Mali (Micema) doit compter 3.000 soldats.

Dans le communiqué final de la visite de 48 heures du président sénégalais, ce dernier et son homologue ivoirien ont exprimé leur "satisfaction" pour le "rôle positif" joué par la CEDEAO dans la résolution des conflits sous-régionaux.

Le président Macky Sall s'est dit "convaincu" que la CEDEAO parviendra à des "résultats tangibles" au Mali mais également en Guinée-Bissau.

Dans le communiqué, les deux chefs d'Etat ont réitéré leur " engagement" en faveur de la paix, la sécurité et le renforcement de l'Etat de droit dans la sous-région.

Sur les relations bilatérales entre la Côte d'Ivoire et le Sénégal, Macky Sall a indiqué que sa visite témoigne de sa " volonté de consolider et de donner une nouvelle dimension" à la coopération entre les deux pays.

Macky Sall a, une nouvelle fois, présenté ses "regrets et excuses" au peuple ivoirien et à ses dirigeants après les incidents "regrettables" qui ont entraîné l'interruption du match de football Sénégal-Côte d'Ivoire du 13 octobre à Dakar.

Les deux chefs d'Etat ont convenu de "la nécessité impérieuse" de réactiver la Commission mixte de coopération ivoiro-sénégalaise qui ne s'est plus réunie depuis la fin des années 1970. Elle doit se réunir "au plus tard le premier trimestre de l'année 2013", indique le communiqué final.

Malick Sall est arrivé jeudi à Abidjan pour participer au 58ème congrès de l'Internationale libérale. Il a regagné son pays vendredi après-midi.


News we recommend

Un Français vivant dans la région du Wannan Une Corée du Nord en pleine transformation vue par un photographe étranger   Le festival du sexe de Guangzhou connaît un véritable succès
La Chine teste la ligne ferroviaire en région montagneuse la plus rapide du monde   Les femmes les plus sexy de la Chine Qui sera le vainqueur du Soulier d'Or : Messi, Ronaldo, Falco...
La lettre d'Einstein sur Dieu mise en vente aux enchères sur eBay Le porte-avions chinois surpasse celui de la Russie en qualité d'armement, selon un expert Voici comment sera l'homme dans 1 000 ans, selon des scientifiques

  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Sélection de la rédaction

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales