Flash :

Le Kenya vise 2,5 enfants par femme d'ici à 2030 Afrique du Sud: 8 500 mineurs d'or en grève renvoyés Le chef de l'Etat mauritanien quitte l'hopital parisien après l'amélioration de son état de santé Vers l'élargissement du partenariat avec la société civile du bassin du Niger L'armée de l'air mauritanienne se dote d'avion de combat brésilien Niger: décès du président du Conseil islamique national, le plus influent chef religieux Mauritanie : extradition d'un prisonnier salafiste soudanais vers Khartoum Un sommet sur la sécurité maritime dans le Golfe de Guinée aura lieu au Cameroun en 2013 Bénin: José Manuel Barrosso attendu jeudi prochain à Cotonou Somalie: les forces de l'AMISOM arrêtent 72 combattants, la pacification se poursuit Le marché du renminbi enregistre une croissance rapide à Londres Le groupe HNA fait l'acquisition de 48% des parts de la compagnie aérienne française Aigle Azur La Chine et la Mongolie signent un accord sur la coopération agricole Le Tibet dévoile son nouveau parc national au lac céleste Le vice-président chinois s'engage à promouvoir la coopération avec la France Découvrez l'iPad Mini "Sex and the City": Bangkok en tête des villes du sexe en Asie Le conflit sino-japonais menace l'économie asiatique Un projet de loi pour sensibiliser le public aux maladies mentales La compagnie aérienne chinoise Hainan Airlines va s'allier avec Aigle Azur

Beijing  Ensoleillé  20℃~7℃  City Forecast
Français>>Afrique

Mali: le dialogue interviendra lorsque les terroristes seront chassés par l'armée (ancien PM)

( Xinhua )

24.10.2012 à 08h39

Le président de l'Alliance des démocrates patriotes pour la sortie de crise (ADPS) et ancien premier ministre malien de la transition (1991-1992), Zoumana Sako, a indiqué récemment que "le dialogue interviendra lorsque les terroristes seront chassés par l'armée malienne, appuyée par les bonnes volontés".

M. Sako a exprimé sa position lors d'une interview à l'issue d'une conférence-débat portant sur les différents accords de paix, signés sur la crise du nord du Mali de 1991 à 2006.

Pour la gestion de la crise du nord du Mali, selon M. Sako, "il faut chasser d' abord les terroristes et je ne vois pas d' autre solution que la solution militaire. Je ne vois pas comment on va entretenir des dialogues avec les trafiquants de drogue et d' humains. Une fois les forces terroristes chassées, on pourra parler de dialogue".

Celui-ci a ajouté "pour chasser ces terroristes, c'est l'armée malienne qui sera en tête au front, mais appuyée par les bonnes volontés", estime-t-il.

Evoquant le dialogue, M. Sako a indiqué que "il faut un dialogue à l' intérieur de chacune des communautés du nord de notre pays, deuxièmement, un dialogue entre les différentes communautés et enfin un dialogue au sein de la nation malienne toute entière".

Selon lui, dans le cadre de ce dialogue, "il y a des préalables non négociables. Il ne s' agit pas seulement du caractère indivisible de l' Etat, mais le caractère unitaire de l' Etat. Les histoires de fédération, de confédération que certains mijotent, pour nous, il n' en est pas question. L' Etat malien doit rester unitaire, républicain, démocratique et laïc".

Par ailleurs, s' adressant aux partenaires du Mali, le président de l' ADPS a dit "Nous demandons à nos partenaires de l' extérieur de jouer un jeu moins trouble que troublant", ajoutant "Nous apprécions la contribution de certains d' entre eux, mais nous devons rester vigilants par rapport à certains partenaires qui rêveraient d' utiliser le Sahara malien comme dépotoir pour terrorisme et trafic".

Evoquant les partenaires auxquels, les "Maliens doivent être vigilants", M. Sako a beaucoup insisté sur "le cas du Qatar, de la Suisse, de l'Algérie et du Burkina Faso. Nous avons demandé de suspendre la coopération diplomatique avec le Qatar".

Parlant des ressources naturelles du nord de son pays, M. Sako a soutenu qu'"au-delà des ressources humaines, qui sont les plus importantes, il y a les ressources nationales".

Il a poursuivi "parmi ces ressources naturelles, on pense d'abord à l'or, au pétrole, au gaz, à l'uranium. Mais, il y a une autre ressource qui est très importante à laquelle, les gens ne pensent beaucoup et qui, pourtant demain plus qu'aujourd'hui, va devenir la ressource principale la plus stratégique du monde en termes ressources naturelles, c' est l'eau. C' est des milliards de mètres cubes d'eau qui sont au nord de notre pays".

M. Sako a aussi évoqué le cas du soleil en indiquant "Pour le soleil, on dira qu' il est partout, mais certains pays européens ont des projets d' installer des systèmes capables de capter l' énergie solaire afin de ravitailler l' Europe".

Par ailleurs, Zeidane Ag Sidalamine, ex-coordinateur des Mouvements et Fronts Unifiés de l' Azawad (MFUA) des années 1990, présent à cette conférence-débat, a précisé que "dans les différents accords de paix successifs, il n' a jamais été question de scission ou de division du pays ou d' autonomie du nord".

A noter que de 1991 à 2006, il y a eu trois accords qui ont été signés. Il s' agit de "l'Accord de Tamanrasset (Algérie) du 6 janvier 1991 ; du Pacte national du 11 avril 1992 et des Accords d'Alger signés en 2006".


News we recommend

Que mangent les astronautes chinois? Les plus beaux moments des plus belles actrices chinoises   Brad Pitt, premier icône masculin de Chanel N°5
Coups d'œil sur des sports pratiqués par les Nord-coréens   Tenteriez-vous de sauter au dessus de la Seine Les villes chinoises dans le National Geographic
La tour du Croissant de Dubaï fait rêver Premier mariage gay dans le Fujian : des milliers de personnes à la noce L'oeuf "le plus petit du monde" découvert à Chongqing?

  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Sélection de la rédaction

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales