Flash :

Les relations RDC-Rwanda se portent bien, selon l'ambassadeur congolais Niger : libération de cinq humanitaires enlevés à Dakoro et décès du Tchadien Mali : le FDR ne participera aux concertations nationales en vue Zimbabwe : les élections auront lieu en mars prochain, dit Mugabe Le Nigeria réfute le rapport d'Amnesty International Bénin/ Nigeria: Vers la réouverture de la Commission mixte de coopération entre les deux pays Nigeria : la police a libéré un otage turc, 7 ravisseurs tués Egypte : deux policiers tués dans une attaque lancée par des militants à El-Arich Somalie : double attentat à la bombe dans un restaurant à Mogadiscio Une école militaire mozambicaine formera des officiers zimbabwéens Juba s'excuse auprès de Khartoum de ne pas avoir retiré ses troupes en raison des pluies Les rebelles soudanais affirment avoir tué 70 soldats au Kordofan du Sud Yémen : saisie d'armes illégales provenant de Turquie 30 blessés dans une émeute dans la plus grande prison en Colombie Six morts dans un attentat-suicide au Pakistan Le président français entame dimanche une tournée asiatique qui le conduira au Liban, en Arabie Saoudite, et au Laos Abbas est "un réel partenaire pour la paix", selon Shimon Peres Obama et Romney publient des articles sur CNN.com avant l'élection présidentielle américaine Des Égyptiens manifestent pour réclamer des lois islamiques Gisele Bündchen pose pour un magazine

Beijing  Neige  3℃~0℃  City Forecast
Français>>Afrique

Le Nigeria réfute le rapport d'Amnesty International

( Xinhua )

04.11.2012 à 11h00

Le ministère nigérian des Affaires étrangères a réfuté samedi un rapport d'Amnesty International portant sur la sécurité du Nigeria.

Amnesty International s'est trompé sans consulter le ministère nigérian des Affaires étrangères, a indiqué le chef de la diplomatie nigériane Olugbenga Ashiru, qui accuse aussi le rapport d'être tendancieux en ce qui concerne la lutte contre la secte Boko Haram en dénonçant les abus des droits de l'homme par les forces de sécurité nigérianes.

Olugbenga Ashiru a rejeté les accusations d'Amnesty International, selon qui les forces de sécurité ont commis des " tueries extra-judiciaires".

"Nous ne sommes pas d'accord pour dire qu'il s'agit des tueries extra-judiciaires (...) Au cours des combats, nos forces de sécurité ont eu aussi des morts. Il n'y a donc pas de tueries délibérées", a-t-il relevé.

Selon M. Ashiru, le rapport d'Amnesty International, intitulé " Nigeria, piégé dans un cercle de violences", est basé en grande partie sur la troisième partie.

Il a proposé qu'Amnesty International établisse un bureau au Nigeria pour favoriser "de bonnes relations de travail" avec le Nigeria.

Réagissant au rapport d'Amnesty International, le porte-parole militaire nigérian, le colonel Mohammed Yerima a déclaré à Xinhua que les troupes nigérianes tuent seulement les militants de la secte Boko Haram au cours des combats et n'ont jamais exécuté personne illégalement.





News we recommend
PC Air/Thaïlande : le vol des hôtesses transsexuelles suspendu Lalla Salma, la sublime princesse consort du Maroc   "Sex and the City": Bangkok en tête des villes du sexe en Asie
Real Madrid : rien de va plus entre José Mourinho et Iker Casillas   Aigle Azur pourra voler entre Paris et Beijing après la participation de HNA Le vol Adelaide-Dubaï d'Emirates Airlines: c'est exquis!
Taiwan : Gay pride à Taipei « Invincible »? la nouvelle génération d'avions de chasse en Chine Le Royaume-Uni est armé contre les extraterrestres

  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Sélection de la rédaction

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales