100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Les relations sino-fran?aisesMise à jour 31.03.2010 14h06
Réchauffement des relations franco-chinoises

Les relations franco-chinoises ont beaucoup souffert d'un refroidissement diplomatique qui a duré près de deux ans, ont déclaré des diplomates de haut rang et des experts lors d'un séminaire sur les relations sino-françaises qui s'est tenu à Beijing mardi 30 mars.

Ils ont aussi appelé les deux nations à mieux coopérer face aux défis chaque jour plus nombreux d'un monde « multipolaire ». Et bien que la partie française qualifie la Chine de pays « riche et puissant », leurs homologues chinois ne sont plutôt pas d'accord, disant que leur pays est toujours un « pays en développement ».

Tang Jiaxuan, ancien ministre des Affaires étrangères et conseiller d'Etat, a déclaré que les relations franco-chinoises « se sont revigorées et développées » après une période difficile qui avait commencé au début de 2008.

Elles avaient en effet commencé à tourner à l'aigre au printemps 2008 quand le relais de la torche olympique des Jeux de Beijing avait été perturbé par des séparatistes tibétains à Paris.

Et elles avaient touché le fond en décembre 2008 quand le Président français Nicolas Sarkozy avait rencontré le Dalai Lama à l'époque où la France assurait la présidence tournante de l'Union européenne. En réponse, la Chine avait ajourné un sommet annuel avec les dirigeants des 27 pays.

Après beaucoup d'efforts, dont des visites diplomatiques de haut niveau en 2009 et au début de cette année, les deux pays ont maintenant une occasion importante de faire avancer leur relation, a dit M. Tang.

« A présent, il y a environ 3 800 entreprises françaises en Chine, alors que plus de 100 sociétés chinoises ont investi en France », a-t-il ajouté. L'ambassadeur de France en Chine, Hervé Ladsous, a dit que le Président Sarkozy serait présent lors de la cérémonie d'ouverture de l'Exposition Universelle de Shanghai, prévue pour le 30 avril. Le Président Hu Jintao devrait quant à lui effectuer une visite en France cette année, a-t-il ajouté. La Chine est désormais, dans le monde, un pays « riche et puissant », a dit M. Ladsous.

Elle « devrait aller plus loin et faire davantage de suggestions » sur les problèmes que connaît le monde, dont la situation au Moyen-Orient, le nucléaire nord-coréen, et jouer un rôle dans la création d'un système monétaire qui pourrait s'adapter à un monde multipolaire, a-t-il ajouté.

Hubert Védrine, ancien ministre des Affaires étrangères français, a pour sa part déclaré que la Chine était l'un des « pôles forts » d'un monde multipolaire.

D'après M. Védrine, des pays comme la France et l'Allemagne doivent ajuster leur politique en fonction du développement de la Chine. François Géré, directeur de l'Institut français d'Analyse Stratégique, a lui aussi dit que la Chine était une grande puissance, qui a besoin de s'adapter aux grandes règles de la scène mondiale.

Cependant, les participants chinois au séminaire ont exprimé leur désaccord.

Feng Zhongping, directeur du secteur Europe de l'Institut chinois de Relations Contemporaines Internationales a dit que si les dirigeants étrangers continuaient à dire que la Chine n'était désormais plus un pays en développement, cela pourrait aisément causer des malentendus en Occident.

« Si l'Occident demande trop à la Chine, cela pourrait avoir des effets contraires et avoir des impacts négatifs sur la coopération », dit-il.

Cai Fangbai, ancien ambassadeur de Chine en France a de son côté suggéré aux citoyens français de passer un peu de temps dans les campagnes chinoises afin de se faire une idée un peu plus juste du pays.

« La Chine compte plus de 80 millions de personnes handicapées, soit 20 millions de plus que toute la population française », a dit M. Tang. « Et 40 millions de Chinois vivent toujours en dessous du seuil de pauvreté », a-t-il ajouté.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Bonjour,J"approuve tout à fait cet article et je me réjouis d"un éventuel "...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Beijing : lancement du Programme sino-africain d'échanges et d'études conjointes
Le constructeur chinois Geely rachète le Suédois Volvo
Les entreprises chinoises ont un long chemin à parcourir avant de pouvoir être internationalisées
La visite du Président Sarkozy aux Etats-Unis est considérée comme une bonne occasion de rétablir son image
Faire preuve de bon sens en discutant des problèmes concernant la Chine
A qui va profiter le départ de Google ?
Pourquoi une telle grande différence entre les données statistiques commerciales établies par la Chine et par les Etats-Unis ?