100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Les relations sino-fran?aisesMise à jour 29.04.2010 13h17
« L'Expo 2010 Shanghai offre une chance de dialogue entre différents pays du monde »

« Nous vivons dans un monde rempli de tensions et de conflits et nous n'avons qu'à voir ce qui se passe au Moyen-Orient et les effets de la crise financière internationale pour le constater. Le dialogue est nécessaire et important pour les différents pays du monde et l'Exposition universelle qui s'ouvrira prochainement à Shanghai sera une bonne occasion pour cela. Et durant tout le temps de l'exposition, Shanghai deviendra la 'ville des pays', car il y sera établi une scène qui permettra à chaque pays de présenter sa culture, son architecture, ses sciences et techniques ainsi que sa gestion politique. »

Voici ci-dessus l'idée sur l'Expo 2010 Shanghai de M. Christophe Girard, Adjoint au Maire de Paris chargé de la culture. Il a expliqué au correspondant du quotidien « Dongfang Zaobao » (Matin de l'Orient » qui l'interviewait que le pavillon de la France à l'exposition souhaite dire ceci aux spectateurs chinois : la France est un pays qui ne possède pas seulement le Palais de Versailles, le TGV (Train à grande vitesse et l'Airbus, elle dispose en outre d'une architecture moderne exceptionnelle et d'un niveau médical très développé qui font la fierté et l'orgueil du peuple français qui désire les partager avec le peuple chinois.

Dongfang Zaobao : Quelle est votre attente au sujet de la visite officielle du Président Sarkozy en Chine ?

Christophe Girard : Effectuer deux visites d'Etat officiels dans un même pays durant son premier mandat, je crois que Monsieur le Président a ses raisons. La Chine revêt une importance majeure pour la France, pour l'Europe et même pour le monde entier, car elle est en train de mener une réforme sans précédent dans toute son histoire, une réforme économique, sociale et autres……

Dongfang Zaobao : En 2008, vous étiez contre l'attribution du titre de « citoyen d'honneur » de la ville de Paris au dalai lama. D'après vous, le problème du Tibet pourrait-il continuer à perturber les relations sino-françaises ?

Christophe Girard : Je suis, moi, un homosexuel. C'est pourquoi je n'aime ni le dalai lama, ni la religion, mais j'aime profondément la démocratie. Je pense que si le gouvernement chinois n'aurait pas fait des efforts pour développer l'économie au Tibet, celui-ci serait toujours au temps du moyen-âge. Toutefois, d'après moi, le Tibet ne doit également pas devenir un « Disneyland », car l'afflux de touristes pourrait porter atteinte à la culture particulière locale. Quant aux divergences qui existent entre nos deux pays, il n'y a pas seulement le problème du Tibet, il y a d'autres problèmes dont principalement celui des droits de l'homme. Mais, j'ai constaté que la Chine a fait de grands et continuels progrès en matière des droits de l'homme. Aujourd'hui, j'ai l'occasion de discuter ici avec un jeune journaliste de sujets concernant la démocratie, les droits de l'homme et l'homosexualité, cela prouve qu'il y a eu effectivement un progrès dans le sens de la démocratie. Avant de venir ici, j'ai vu le film réalisé par Lou Ye " Nuits d'ivresse printanière ", dans lequel il y a des scènes sur l'homosexualité. Cette ouverture au sujet du cinéma démontre qu'en Chine, on peut exprimer librement son sentiment personnel. C'est un progrès et une bonne chose.

Dongfang Zaobao : La mésentente et la dissension entre les masses populaires des deux pays ont été provoquées surtout en raison de la disparité culturelle. Y a-t-il un moyen pour les dissiper ?

Christophe Girard : En tant qu'Adjoint au Maire de Paris chargé de la culture, je comprends parfaitement la différence d'idées et d'opinions sur un même problème entre les deux peuples de la France et de la Chine due aux différentes cultures de nos deux pays. D'après moi, il est important pour nos deux peuples de dialoguer continuellement et les dialogues doivent être poursuivis sur la base du respect mutuel. Dans le dialogue, la partie française formule des propositions et des idées à la partie chinoise et la décision à prendre revient à celle-ci. Nos deux peuples ne doivent pas continuer à se disputer sur des choses et des problèmes futiles, creux et insignifiants et les Français doivent abandonner leurs vieilles et désuètes idées et opinions sur la Chine. Un grand nombre de Français sont venus en Chine. A Shanghai, la communauté française est l'une des plus grandes et plus importantes communautés étrangères dans la ville. Quant à ces Français-là, lorsqu'ils rentreront en France, ils diront et transmettront à leurs compatriotes les réalités de la Chine moderne. Quant aux Français qui ne sont jamais venus en Chine et qui ne la connaît pas, ils pourront apprendre sur elle et l'étudier. Pour ce qui est des médias français qui ne font que des reportages négatifs sur la Chine, ils ne pourront pas empêcher les Français d'avoir une idée juste et correcte sur celle-ci.

Dongfang Zaobao : La plupart des médias occidentaux, y compris les médias français, considèrent l'émergence de la Chine comme une menace, quelle est votre idée sur cela ?

Christophe Girard : Les produits de fabrication chinoise sont de bonne qualité et bon marché, ce qui secoue effectivement l'économie française. Mais, je ne considère pas cela comme une menace. Les produits de luxe, les avions Airbus, l'énergie nucléaire et le TGV importés de la France sont fort appréciés en Chine où ils occupent une partie importante sur le marché. Moi qui suis en même temps inspecteur général stratégique de la mode au Groupe LVMH, j'ai constaté que nos sacs sont très demandés en Chine, ce qui renforce ma conviction. Aujourd'hui dans notre monde, il n'y a pas seulement la Chine qui est un pays émergent, d'autres pays, tels que la Russie et l'Inde, connaissent également des changements profonds, prodigieux et fondamentaux et le monde entier doit jouir en commun de ce grandiose événement.

Visite du président français en Chine

- Exposition universelle de Shanghai

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Il n'y a donc que des homos à paris!!!!ce n'est pourtant qu'un demi pour cent de la popula...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Communication téléphonique entre le premier ministre chinois Wen Jiabao et son homologue espagnol José Lius Rodriguez Zapatero
Des averses continueront à s'abattre sur le sud de la Chine pendant les deux prochains jours
Disparité aggravante et criante entre riches et pauvres en Chine
L'Occident ne semble pas encore prêt à inclure la Chine dans la direction des affaires du monde
Appel au secours de la Grèce : au moins trois milliards de dollars US proviennent de la Chine
Les expériences françaises sont une valeur de référence pour la protection de la langue maternelle
Les appels à purifier la langue chinoise induisent dans l'erreur