100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Les relations sino-fran?aisesMise à jour 04.05.2010 16h12
Le couple Sarkozy, vedette de l'Exposition universelle de Shanghai--Trois raisons pour les retrouvailles entre la Chine et la France

Lors de l'impressionnante cérémonie d'ouverture de l'Exposition universelle de Shanghai, le président français Nicolas Sarkozy et son épouse Carla Bruni étaient les véritables stars. Quand le président Hu Jintao a accueilli les dirigeants de divers pays à l'entrée de la salle du banquet, le couple présidentiel français fermait la file des hôtes. Cet arrangement a montré leur position privilégiée. À la table d'honneur du banquet, à la droite du président chinois se trouvaient d'abord le président du Bureau des Expositions internationales, puis le président Sarkozy. Lors de la soirée de la cérémonie d'ouverture, à la table d'honneur, le président chinois avait à sa gauche les autres dirigeants chinois, et à sa droite le président du Bureau des Expositions internationales, puis Carla Bruni en robe de soirée. Parmi les vingt chefs d'État et de gouvernement venus participer à la cérémonie d'ouverture, Monsieur et Madame Sarkozy étaient resplendissants. Avant sa participation à la cérémonie d'ouverture, le président Sarkozy s'est entretenu officiellement avec son homologue chinois à Beijing. Parmi les dirigeants des pays participant à la cérémonie d'ouverture de l'Exposition universelle, il est l'unique chef d'État qui s'est rendu spécialement à Beijing pour effectuer une visite d'État. De toute évidence, ce ne sont pas des arrangements fortuits. On peut en déduire que la Chine et la France sont déterminées à restaurer leurs bonnes relations qui connaissent un rapide réchauffement. Le président chinois Hu Jintao a estimé que la visite de son homologue français en Chine a tourné une nouvelle page des relations sino-françaises.

Depuis son accession à la présidence en mai 2007, M. Sarkozy a effectué quatre visites en Chine. La première est la visite d'État qu'il a effectuée en novembre 2007. Au cours de la visite, il a promis que le nouveau gouvernement français continuerait la politique chinoise de son prédécesseur Jacques Chirac, et les deux pays ont signé un accord de coopération économique et commerciale représentant une valeur totale de vingt milliards d'euros. Les deuxième et troisième visites ont eu lieu respectivement à l'occasion de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques à Beijing en août 2008 et du sommet eurasiatique (ASEM) en octobre de la même année. La visite actuelle, soit sa quatrième visite en Chine, est sa deuxième visite d'État en Chine au cours de laquelle il a eu des entretiens avec le président Hu Jintao, une entrevue avec le président du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale Wu Bangguo et le premier ministre Wen Jiabao, et a participé à la cérémonie d'ouverture de l'Exposition universelle de Shanghai.

Cette visite, estime l'opinion publique, revêt une grande importance politique pour le développement des relations sino-françaises. Des personnalités de l'Élysée sont d'avis que l'objectif de cette visite du Président en Chine n'est pas d'ordre économique, mais politique, avec un accent mis sur le renforcement du partenariat stratégique entre les deux pays. Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a fait remarquer que les relations sino-françaises rencontrent une importante opportunité de développement. La Chine est désireuse de travailler inlassablement, de concert avec la partie française, pour consolider sans cesse la confiance politique mutuelle, approfondir une coopération pragmatique dans tous les domaines et promouvoir le développement sain et soutenu des relations sino-françaises.

Tout comme on l'espérait, la visite d'État du président Sarkozy en Chine a obtenu des résultats positifs. Trois raisons principales ont permis aux deux pays de surmonter les difficultés pour relancer rapidement leur partenariat stratégique global.

Expo 2010 de Shanghai

Visite du président français en Chine


[1] [2] [3] [4]

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le président chinois encourage les étudiants à contribuer à la modernisation
La Chine va augmenter le taux de réserves obligatoires
Pourquoi les nouveaux riches de Chine sont aussi détestables
John Hennessy : il faut à la Chine au moins vingt ans pour pouvoir établir des universités de classe mondiale
Pour que notre monde devienne meilleur (éditorial)
De précieux hôtes venus d'Europe
Il faut considérer avec sérénité la deuxième visite d'Etat en Chine du Président français