Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Les relations sino-fran?aisesMise à jour 31.08.2011 08h35
Une enseignante française passionnée par la danse Nuo chinoise
Le 24 août, Catherine Capdeville-Zeng assiste aux danses Nuo dans le comté de Nanfeng de la province chinoise du Jiangxi.

Catherine Capdeville-Zeng, maître de conférences à l'Institut national des langues et civilisations orientales à Paris, se passionne pour la danse Nuo chinoise depuis presque dix ans. Elle se rend tous les ans dans le comté de Nanfeng de la province du Jiangxi, « le pays natal de la danse Nuo », pour l'étudier. Elle y a même déjà passé la fête du Printemps (le Nouvel An chinois) à plusieurs reprises.

À la fin du mois d'août de cette année, elle est retournée à Nanfeng où elle a été logée par des agriculteurs locaux pour mener des recherches sur le mariage et l'amour des jeunes Chinois.

Catherine Capdeville-Zeng a suivi des études à l'Université de Nanjing pendant les années 1980 et est titulaire d'un doctorat. Passionnée de théâtre, elle a commencé l'étude de la danse Nuo chinoise en 2002.


[1] [2] [3] [4]

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Libye : la Chine proclame son soutien aux Nations-Unies
Les Etats-Unis peuvent-ils réduire un peu leurs dépenses militaires et leur dette, quand ils parlent de la « menace militaire chinoise » ?
L'occident n'a pas renoncé à son intention de déterminer l'orientation du développement du Moyen-Orient
Le dilemme du développement du Japon