Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Les relations sino-fran?aisesMise à jour 13.09.2011 17h28
Alain Juppé en visite en Chine pour renforcer les relations franco-chinoises

Le 13 septembre, une conférence de presse a eu lieu à l'Hôtel Diaoyu pour le ministre franiçais des affaires étrangères Alain Juppé, accompagné de l'ambassateur français en Chine. Monsieur le ministre a révélé qu'il s'était entretenu avec son homologue chinois Yang Jiechi et répondu aux questions concernant principalement la sécurité nucléaire et la situation actuelle en Libye.

Comme monsieur Juppé effectuera le 14 septembre un déplacement dans le Guangdong afin d'inaugurer l'Institut franco-chinois de l'Energie nucléaire, une journaliste a posé la question sur la sécurité nucléaire en France, et il a dit « Après la catastrophe de Fukushima, la France a décidé de poursuivre l'exploitation de ses centrales nucléaires qui fournissent 80% de l'électricité globale dans l'ensemble du pays, nous avons immédiatement lancé une procédure d'audit de chacune de nos centrales pour vérifier les conditions de sécurité. »

Une question a été posée sur la politique de la France en Libye, monsieur le ministre a expliqué, « Ce qui s'est passé en Libye n'est pas l'action de la France, c'est l'action des Nations Unies dans le cadre de deux résolutions, 1970 et 1973, qui ont fixé très précisement le cadre légal dans le respect des conventions internationales. Pourquoi on est intervenu, c'est parce qu'un dictateur fou a menacé la population de Benghazi d'être noyée dans le sang. Je vous rappelle qu'au début, Kadhafi a dit qu'il allait éliminer des rats. Nous sommes fiers que l'invertention internationale ait évité ce bain de sang, sans victimes civiles dans la population libyenne. » Considérant qu'il est impératif de tourner la page en Libye, il est content que la Chine se trouve côté à côté de la France en ce qui concerne la reconstruction de la Libye. Il a ajouté, « Ce que nous avons fait en Libye n'est pas transposable ailleurs.»

La Chine a reconnu le conseil de transition libyen le 12 septembre, en tant que premier pays qui l'avait reconnu, Alains Juppé a dit que la France est contente que la Chine participe à la reconstruction de la Libye. Il a également appelé à trouver une bonne mise en oeuvre des ressources pétrolières en Libye dans le but d'aider le pays.

A la fin de la conférence, monsieur le ministre a révélé que la Chine et la France sont en train de travailler « main dans la main » pour préparer le G20 de Cannes.

A l'invitation de son homologue chinois, le ministre français des affaires étrangères Alain Juppé est arrivé en Chine le 12 septembre pour entamer une visite de deux jours. Cette visite permettra la poursuite de l'approfondissement des relations franco-chinoises, et l'échange d'idées sur les grands dossiers internationaux et la coopération sur les enjeux globaux.




Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine reconnaît le CNT libyen comme l'autorité au pouvoir et le représentant du peuple libyen
La crise latente s'aggrave dans l'Union Européenne
Comment les Etats-Unis commémoreront-ils les attentats du 11 septembre ?
Il faut combattre les causes du terrorisme