Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Les relations sino-fran?aisesMise à jour 05.12.2011 16h57
La France prête à accueillir deux pandas géants venus de la Chine

« Yuan Zi » et « Huan Huan », un couple de pandas géants donnés en location par la Chine à la France, arriveront par avion spécial affrété, dans la seconde décade de janvier 2012, en France et ils participeront, en tant qu'hôtes d'honneurs, aux activités commémoratives qui y auront lieu à l'occasion du 48ème anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays.

A cet effet, les deux parties chinoise et française ont tenu, le 3 décembre, dans l'ambassade de France en Chine une cérémonie de signature au cours de laquelle l'Ambassadrice Sylvie Bermann a précisé que les deux concernés sont tous nés en 2008 et que parmi le couple, l'« époux » porte le nom de « Yuan Zi » (fils aîné de Yuan, nommé d'après sa mère Yuan Yuan), alors que sa conjointe s'appelle « Huan Huan ».

« Il y a quelques jours, le Président chinois Hu Jintao a parlé au téléphone avec son homologue français le Président Nicolas Sarkozy et ils se sont convenus que la France et la Chine conjugueront leur efforts pour assurer la protection des pandas géants et pour mener ensemble des recherches sur eux.», a dit l'Ambassadrice en langue chinoise. Elle a fait remarquer que le panda géant est considéré en Chine comme un trésor national, c'est pourquoi il revêt une importance spécial et symbolique et représente la confiance mutuelle entre les deux pays et les deux peuples ainsi que l'amitié resserré qui les noue. Il représente en plus les efforts et la détermination de toute l'humanité pour sauver et protéger cette espèce d'animal en voie de disparition. « Les Français accueilleront chaleureusement ‘Yuan Zi' et ‘Huan Huan', et ce seront surtout les enfants qui en seront joyeux et contents. Quant à moi, j'espère que j'aurai l'occasion d'aller moi-même au zoo pour leur rendre visite. », a-t-elle dit toute souriante en montrant beaucoup de satisfaction.

Rodolphe Delord, Directeur du Zoo Parc de Beauval, s'est déclaré très satisfait de la coopération avec l'Association chinoise des jardins zoologiques. Il a dit que son zoo a déjà achevé la construction des habitations pour les deux pandas géants et que celles-ci sont de style en même temps occidental et oriental, car il y a le pavillon, la tour et la pagode à la chinoise, de même qu'il y a le parc ouvert et naturel à la française et qu'il pense que « Yuan Zi » et « Huan Huan » seront contents et satisfaits de leur nouvelle demeure.

Il a précisé que les pandas prêtés aujourd'hui par la Chine n'étaient plus des «cadeaux» comme les deux offerts au début des années 1970 au Président Georges Pompidou, c'est pourquoi le Zoo Parc de Beauval doit verser chaque année à la partie chinoise un million de dollars US en tant que frais de location. « Il est insisté que la partie française ne doit pas utilisé les deux pandas géants à des fins commerciaux et il est prévu que les chercheurs français et chinois mèneront ensemble une série de projets d'études de coopération et que les nouveau-nés seront acheminés vers la Chine dès qu'ils atteindront l'âge de trois ans.

On apprend qu'il y a déjà une quarantaine d'année que la Chine a commencé à envoyer le panda géant en France. En septembre 1973, lors de sa visite en Chine, le Président Georges Pompidou, à la réception d'adieu, à demandé à la partie chinoise d'offrir à la France un panda géant et trois mois plus tard le couple « Li Li » et « Yan Yan » a été offert comme cadeau à la France et il a été hébergé dans un zoo de la capitale française. Ce qui était fâcheux et regrettable c'est que « Li Li » est décédé d'une maladie un an après. Quant à « Yan Yan », elle a vécu vingt sept ans en France et elle est décédée il y a onze ans.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Arrivée de deux pandas géants en Grande-Bretagne
La Chine se tourne aussi maintenant vers la fabrication de vin à Bordeaux...
Ce ne serait pas seulement le vaincu qui « paierait un prix cher » pour la guerre
L'immolation par le feu vue de la règle fondamentale du bouddhisme