Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Les relations sino-fran?aisesMise à jour 29.03.2012 10h02
Hong Kong : ruée de chercheurs d'emplois venus de l'Occident et ayant à leur tête des Français

Il y a à peu près un an que Grégoire Joinau-Baronnet, un jeune Français de 31 ans qui avait été un agent immobilier dans son pays, est venu à Hong Kong avec deux valises à la main et en faisant le rêve de faire des profits dans le commerce du vin rouge. C'était la crise financière qui s'est abattue en 2008 dans la monde qui l'a frappé également en précipitant la ruine de sa profession. Un peu plus d'un an plus tard, c'est-à-dire vers 2010, ne pouvant plus et ayant perdu l'espoir, il a pris l'avion en janvier dernier et s'est rendu directement à Hong Kong – un endroit en plein croissance économique qui, comparaison faite avec les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et l'Allemagne, exerce une fascination et une attirance plus grande pour les Français qui y affluent pour s'installer et pour s'établir.

« Il faut et il est nécessaire que je me déplace », a déclaré Grégoire qui a mis sur pied à Hong Kong sa propre société commerciale, une petite entreprise qui importe de son pays natal du vin de cru et de l'eau minérale.

Le « Changjiang Ribao » (Quotidien du Yangtsé) de la Municipalité de Wuhan a cité les reportages de « The New York Times » qui affirment que nombreux sont les Occidentaux qui se précipitent en Asie pour y chercher de l'emploi ou pour trouver les opportunités qui leur permettent de développer et de prospérer leurs affaires. Il y en a même certains qui s'y rendent seulement dans le but d'ajouter un peu de la saveur orientale et asiatique à leur curriculum vitae. Cette façon d'agir est devenue de plus en plus courante et en vogue au cours de ces dernières années, a fait remarquer un haut responsable de la Société de recrutement Hudson de Hong Kong qui a ajouté que ce sont toujours des Français qui sont à la tête.

A Hong Kong, il est facile qu'on se rend compte, soit par la vue, soit par l'ouïe ou bien soit par la sensation, de l'afflux de l' « armée française » et lorsqu'on traverse à pied le boulevard des bars de la ville ou bien les grands centres commerciaux qui y sont éparpillés, il sera tout à fait possible que l'on entende parler le français et cette possibilité s'est beaucoup accrue par rapport aux années précédentes. D'autre part, le nombre des écoles internationales de la langue française a monté en flèche, tandis que celui des restaurants de la cuisine française s'est multiplié considérablement.

Quant à Fannie Duguet qui travaille pour John Richmond Eau de Parfum, à la demande de son patron, elle s'est déplacée à Hong Kong avec son époux et ses deux enfants. Elle a pour mission d'assister le géant d'articles de luxe dans le développement de ses affaires dans le territoire. Edouard Malingue, un Parisien de 38 ans qui se consacre au commerce d'objets d'art, il est doué d'un esprit créateur indépendant. D'après lui, comparaison faite avec les Etats-Unis et l'Europe, Hong Kong offre un avenir meilleur et prometteur à la nouvelle galerie artistique.

Suite au décollage graduel des affaires et des activités susmentionnées, la concurrence s'y installe et devient de plus en plus violente et acharnée. Parallèlement, le loyer des maisons, que ce soit à usage du commerce ou bien à usage de l'habitat, a augmenté dans de proportions extravagantes et inacceptables. On peut citer l'exemple de Grégoire Joinau-Baronnet qui envisage d'ouvrir une boutique à Jianshaju. Ce qui le désappointe au plus au point c'est que le loyer du pied-à-terre dans lequel il pense s'y installer est le quadruple du coût du logement de même surface qu'il occupait à Bordeaux et le double de sa garçonnière à Paris.

Toutefois, il n'est pas intimidé pour autant et fonce toujours en avant : en dehors de sa boutique à Hong Kong, il pense ouvrir l'année prochaine deux autres l'une à Shenzhen et l'autre à Guangzhou et elle ne seront pas tellement éloignées l'une des autres.



Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Tuerie en série en France : un cas grave qui donne matière à de profondes réflexions
Crise iranienne : la politique « deux poids deux mesures » des Etats-Unis
Regards sur le futur ralentissement économique de la Chine