Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Les relations sino-fran?aisesMise à jour 26.06.2012 08h15
Inauguration d'une exposition sino-française d'art à Poitiers, en France

L'exposition sino-française d'art en plein air a été ouverte le 23 juin à l'occasion du 25e anniversaire du Futuroscope, dans la banlieue de Poitiers, en France.

L'exposition a rassemblé des œuvres modernes d'artistes chinois tels que Bai Ming, Zhang Xiuzhu, ainsi que d'artistes français, notamment Patrick Chappert-Gaujal et Pierre Mathieu, ce dernier habitant en Amérique du Sud. Lors d'une interview accordée à l'agence Xinhua, Bai Ming a dit que ses œuvres exposées montraient sa compréhension de la culture diversifiée du monde, et qu'en même temps, c'était une expression de lui-même.

Parallèlement, Zhang Xiuzhu a indiqué que l'art contemporain chinois se nourrissait de sa culture locale pour forger de nouveaux styles. La position de force de l'Occident dans l'art contemporain a changé. Cette activité est caractérisée par la mise en place d'échanges intellectuels profonds par l'entremise des images.

Environ 500 personnes, y compris Jean-Pierre Raffarin, vice-président du Sénat et ex-premier ministre de la France, et Deng Li, ministre près de l'ambassade de Chine en France, ont participé, sur invitation, à la cérémonie d'ouverture de l'exposition et au 25e anniversaire du Futuroscope.

Comme l'a déclaré Jean-Pierre Raffarin dans son allocution, la proposition de construire le Futuroscope en France était controversée il y avait 25 ans, mais d'un point de vue actuel, elle était clairvoyante. Le lieu est devenu non seulement un parc d'attractions de hautes technologies, une base de recherche scientifique et d'éducation en France, mais aussi un lieu propice au dialogue culturel entre la Chine et la France. Il a souligné que cette exposition avait montré l'influence des cultures de ces deux pays sur leurs artistes, leur influence mutuelle ainsi que la fusion des deux cultures.

Selon les explications, cette exposition de six mois est organisée conjointement par le Futuroscope, l'Institut Confucius de l'université de Poitiers et l'Assemblée départementale de la Vienne.

Le parc thématique Futuroscope a été ouvert en 1987. Il possède des installations audiovisuelles de pointe, notamment le premier cinéma 4D. Sur une superficie de 20 ha, le parc attire plus de 2 millions de visiteurs par année.


[1] [2] [3]

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire
Comment la Grande-Bretagne a créé la « question tibétaine »
Les partis pris contre la Chine persistent