Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Les relations sino-fran?aisesMise à jour 09.07.2012 16h30
Inauguration du festival de Nan Tong et de l'exposition《Splendeur d'encres - Fan Zeng 2012》à Paris

L'inauguration du festival de Nan Tong s'est déroulée au centre de la culture chinoise à Paris, en présence de Monsieur Cai Wu, ministre de la Culture de la République populaire de Chine, Monsieur Kong Quan, ambassadeur de la République populaire de Chine en France, Monsieur He Ya Fei, le directeur adjoint du Bureau des affaires des ressortissants chinois du Conseil des affaires d'État.

Le ministre Cai Wu a fait l'éloge du festival, en lui souhaitant un beau succès. Il a d'ailleurs engouragé toutes les opérations promouvant la culture de la Chine dans le monde entier.

L'exposition《Splendeur d'encres - Fan Zeng 2012》est l'un des événements majeurs dans le cadre des échanges culturels entre la France et la Chine.

Héritier d'une très ancienne famille de lettrés chinois, Maître Fan Zeng présente ses 35 œuvres les plus récentes, dont 8 calligraphies, du 4 au 12 juillet 2012 au Centre culturel de Chine à Paris. Il puise son inspiration dans la littérature chinoise ancienne, ses œuvres ont pour caractéristiques l'aisance, la force, l'élégance du pinceau et de l'encre, que l'on constate pleinement dans « Cao Cao face à l'océan » ou « Le Arhat et le tigre », « Lao Zi en route vers la frontière », « Sous les pins, le poète s'adresse à un enfant » ou « Bo Le, l'homme qui sait reconnaître un bon cheval » constituent les thèmes de prédilection du maître. A travers cette exposition, le public pourra découvrir la quintessence de la peinture traditionnelle chinoise et la beauté lyrique des lignes.

Maître Fan Zeng

Peintre et calligraphe de renom, poète et savant respecté dans son pays, Fan Zeng, né en 1938 à Nantong dans la province du Jiangsu en Chine, est aujourd'hui professeur à l'Université de Pékin et directeur de l'Institut d'études picturales chinoises ( I.E.P.C.) . Il est aussi directeur de recherches de l'Institut des recherches sur l'art et professeur à l'Université Nankai, professeur à l'Université de Nantong, directeur de l'Institut de Panshan, docteur ès lettres honoris causa de l'Université de Glasgow (Ecosse, R.-U.) et celle d'Alberta (Canada). Il a reçu la médaille d'or de l'Etoile Civique en France en 2008 et fait Chevalier de la Légion d'honneur par le président de la Républque française en 2010. En 2009 il est nommé conseiller spécial pour la diversité culturelle à l'UNESCO. En 2011, il a reçu le Prix pour la réussite de toute une vie littéraire et artisque en Chine.

Héritier d'une très ancienne famille de lettrés chinois, soit treize générations ayant perpétué la tradition des belles-lettres depuis la dynastie des Ming, Fan Zeng oeuvre dans les domaines de la littérature, de l'histoire et de la philosophie. Précurseur du 《retour au classique et à la nature》, il est partisan du principe esthétique《prendre la poésie pour âme et la calligraphie pour os 》, et a apporté une contribution considérable à la peinture chinoise en lançant le nouveau classicisme. La préoccupation humaniste que l'on trouve dans ses ouvrages est largement reconnue dans le milieu académique aussi bien dans son pays qu'à l'étranger, et ses essais lui ont valu de nombreuses récompenses littéraires. En tant que conseiller spécial pour la diversité culturelle à l'UNESCO, il y a prononcé des discours comme 《Retour au classique et à la nature》,《Vers la nature》et 《Le Bien suprême》. En 1984, un musée entièrement consacré à son œuvre est inauguré à Okayama, au Japon. En 1986, sa dotation a permis la construction du bâtiment abritant le département des Arts orientaux de l'Université Nankai. Son dévouement et ses actes caritatifs lui ont valu d'être classé parmi les《dix plus grands philanthropes de Chine》.

Fan Zeng est aussi un écrivain prolifique. Il est l'auteur de plus de 150 ouvrages parmi lesquels on compte des recueils de poésie, des études historiques, littéraires et philosophiques portant notamment sur Laozi (Lao-Tseu), Zhuangzi (Tchouang-tseu) et Conficius, dont 119 ont trouvé place à la Bibliothèque nationale de Chine.

Maître Fan se décrit lui-même avec ces quelques mots : « Fou de peinture et apte en calligraphie, je compose de temps en temps de la poésie qui traduit assez bien mes sentiments ; en lecteur passionné d'histoire, je tente de saisir les changements du passé et du présent. »

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire