Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Plan du Site Aide Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Portraits

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Chine
Mise à jour 14:52
Commentaire: le Japon doit honorer ses engagements au sujet de Taiwan

Dans une proposition de cinq points sur le développement des relations sino-japonaises, le président chinois Hu Jintao a émis l'espoir de voir le Japon traduire dans des actions concrètes ses engagements dans la politique d'"une seule Chine" et s'engager à ne pas soutenir l'"indépendance de Taiwan".

Lors d'une récente rencontre avec le Premier ministre japonais Junichoro Koizumi à Jakarta, M. Hu a présenté cette proposition, dont le troisième point souligne qu'il faudrait traiter de manière correcte la question de Taiwan.

Le problème de Taiwan est une question de souveraineté, d'intégrité territoriale et de réunification de la Chine, qui concerne l'intérêt noyau de la Chine et les sentiments du peuple chinois. S'opposer à l'"indépendance de Taiwan" et travailler pour la réunification de la Chine est une aspiration commune de tous les peuples chinois, y compris ceux sur l'île de Taiwan.

Il est largement reconnu par la communauté internationale qu'il n'y a qu'une seule Chine dans le monde, Taiwan étant une partie inaliénable de la Chine et que la question de Taiwan est une affaire intérieure de la Chine.

Le traitement de manière appropriée de la question de Taiwan est constructif pour la stabilité des deux côtés du détroit de Taiwan, aussi bien que dans la région d'Asie-Pacifique.

En fait, le Japon avait fait des engagements sur la question de Taiwan, pour rendre possible la normalisation des relations bilatérales et des progrès dans le développement des relations bilatérales.

Dans la déclaration conjointe sino-japonaise de 1972, le Japon a déclaré qu'il comprenait complètement les trois principes pour le renouement des relations diplomatiques entre les deux pays: le gouvernement de la République populaire de Chine (RPC) est le seul gouvernement légitime représentant la Chine, Taiwan est une partie inaliénable de la RPC, les traités signés entre le Japon et le Kuomintang sont illégaux et devraient être annulés.

Dans la déclaration conjointe sino-japonaise signée en 1998, le Japon s'est engagé de nouveau à observer le principe d'"une seule Chine", et à ne maintenir que des contacts non officiels avec Taiwan.

Le gouvernement japonais a fait plusieurs autres engagements à Beijing sur la question de Taiwan. En 2001, la ministre japonaise des Affaires étrangères Makiko Tanaka a déclaré que le pays adhèrerait à la politique d'une seule Chine et ne s'impliquerait pas dans des activités visant à créer "deux Chines" ou "Une Chine, un Taiwan" et ne soutiendrait pas l'"indépendance de Taiwan".

En novembre 2004, M. Koizumi a réaffirmé que le Japon poursuivrait la politique d'une seule Chine et ne soutiendrait pas l'"indépendance de Taiwan".

Regrettablement, le Japon n'a pas toujours su honorer ses engagements sur la question de Taiwan. En 2003, malgré la vive opposition de la Chine, l'ancien Premier ministre japonais Yoshiro Mori a visité Taiwan. Vers la fin de la même année, malgré la protestation de la Chine, le Japon a émis un visa d'entrée à Lee Teng-hui, un représentant radical des forces pour l'"indépendance de Taiwan".

En février 2005, les Etats-Unis et le Japon ont publié une déclaration, classant la question de Taiwan parmi leurs sujets stratégiques communs dans la région Asie-Pacifique.

Ces actes du côté du gouvernement japonais ont blessé le sentiment du peuple chinois et a eu des impacts négatifs sur le développement des relations entre les deux pays.

La question de Taiwan est un sujet important et sensible dans les relations sino-japonaises: honorer les engagements est clé pour le Japon dans le traitement du problème.

M. Koizumi a noté récemment que le développement des relations amicales sino-japonaises est de grande importance pour le développement des deux pays à long terme, malgré des points de vue différents et des difficultés dans le développement des relations bilatérales.

La Chine espère que le Japon pourrait prendre des mesures concrètes pour honorer ses engagements dans la politique d'une seule Chine et ne pas soutenir l'"indépendance de Taiwan". C'est le seul moyen de sortir de l'actuelle situation difficile les relations sino-japonaises et de développer des relations bilatérales saines et stables.

(xinhua)



Adresse email du destinataire


Copyright © 2000-2004 Tous droits réservés.