Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Portraits

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Chine
Mise à jour 10:26
La coopération entre la Mauritanie et la Chine est fructueuse, selon l'ambassadeur de Mauritanie en Chine

La coopération entre la Mauritanie et la Chine est un succès, a déclaré l'ambassadeur de Mauritanie en Chine, N'Gaïde Lamine Kayou, à la veille du 40ème anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays.

"Cette année marque non seulement le 40ème anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Mauritanie et la Chine, mais aussi le 45ème anniversaire de l'indépendance de la Mauritanie", a-t-il affirmé.

Il a tout d'abord fait part des succès enregistrés par la Mauritanie depuis son indépendance, en particulier au cours de ces dernières années.

"A son indépendance en 1960, la Mauritanie n'avait aucune route bitumée, aucun port ou aéroport aménagé, aucune centrale électrique, aucun réseau d'eau courante, aucune centrale de communication, aucun hôpital, ni aucune école professionnelle ou supérieure" a-t-il dit.

Sa première tâche a d'abord été de consolider cette indépendance politique et de tout construire à partir de zéro. Après des dizaines d'années d'efforts, en particulier après la prise de pouvoir du président mauritanien Maaouya Ould Sidi'Ahmed Taya en 1984, des changements encourageants sont intervenus dans les domaines politique et économique et dans le développement social, la paix et la stabilité, alors que le pays connaît actuellement un taux de croissance de 5%. "Le niveau de vie du peuple s'est amélioré sans discontinuer", a-t-il indiqué.

Aujourd'hui, a-t-il poursuivi, toutes les capitales régionales et toutes les villes importantes sont reliées par un réseau routier, et toutes les villes de Mauritanie ont été électrifiées ces 10 dernières années.

Par ailleurs, 91% des enfants mauritaniens sont scolarisés, alors que des universités existent aujourd'hui dans tout le pays. Toutes les capitales régionales sont dotées d'hôpitaux et les villages à plus de 10 km disposent d'un centre de santé. Les épidémies comme la poliomyélite et le ver de Guinée ont été éradiquées.

Kayou s'est réjoui du fond du coeur des progrès et des succès obtenus par la Chine depuis le lancement de sa politique de réforme et d'ouverture sur l'extérieur. "La politique de réforme et d'ouverture en Chine a permis au peuple chinois de réaliser un développement économique et social sans précédent", a-t-il relevé.

En ce qui concerne les relations amicales bilatérales, Kayou a déclaré que la Mauritanie faisait partie des premiers pays africains à avoir reconnu la politique d'une seule Chine et qu'elle avait également contribué fortement auprès du monde arabe et africain à faire reprendre le siège de la Chine aux Nations unies. "La première équipe chinoise d'experts agricoles est venue s'installer en 1968, donnant ainsi le coup d'envoi à la culture irriguée du riz en Mauritanie. Une mission médicale chinoise permanente réside aujourd'hui en Mauritanie, alors qu'un Centre national de l'Hygiène a aussi été instauré, fruit de la coopération entre les deux pays.

Avec le développement des relations amicales sino-mauritaniennes, la coopération bilatérale, notamment dans les domaines commercial et économique, s'est élargie sans cesse. "La Chine est l'un des plus importants partenaires de développement de la nation. La coopération entre les deux pays est fructueuse dans les domaines des infrastructures comme les routes, les aéroports, les ports et les télécommunications. Le Port de l'Amitié, l'Aéroport international de la Capitale, le Programme pour la téléphonie mobile et fixe, le Palais des Congrès, la Maison des Jeunes, le Stade Olympique, l'Institut mauritanien de Recherches scientifiques et la Maison de la Culture sont tous le résultat de cette coopération. Les deux parties maintiennent en outre une bonne coopération dans les domaines de l'agriculture, la pêche, l'électricité, l'exploitation minière et la formation du personnel. Le gouvernement mauritanien souhaite que les entreprises et compagnies chinoises investissent davantage en Mauritanie.

Il a également souligné que les produits chinois comme le thé, le textile et les appareils électro-ménagers ainsi que les matériaux de construction étaient bon marché et de qualité et se vendaient bien en Mauritanie.

L'ambassadeur a hautement apprécié le Forum sino-africain et le Forum sino-arabe. En tant que membre des Forums sino-africain et sino-arabe, la Mauritanie désire développer les relations bilatérales et multilatérales avec la Chine et d'autres pays africains et arabes dans le cadre de ces deux événements.

Les positions chinoises et mauritaniennes sont identiques sur les problèmes internationaux. Par exemple, en ce qui concerne la réforme de l'ONU, la Mauritanie et la Chine estiment toutes deux qu'il faut élever le statut des pays en développement et élargir le rôle joué par ces derniers et que "le problème du développement " doit être abordé dans la réforme de l'ONU.

(Xinhua) 19/07/2005



Adresse email du destinataire


Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.