Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Portraits

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Chine
Mise à jour 11:26
Forum Beijing-Tokyo : Les relations sino-nipponnes doivent reposer sur le respect mutuel

Le président de l'Association du peuple chinois pour l'amitié avec les pays étrangers, Chen Haosu, a indiqué que les relations sino-japonaises doivent être régies par le principe du respect mutuel.

Il a fait cette déclaration lors de la cérémonie inaugurale du Forum Beijing-Tokyo, qui a eu lieu samedi dernier dans la capitale chinoise avec la participation de 60 officiels et experts chinois et japonais.

La condition préalable à la solution des problèmes entre les deux pays, a-t-il dit, réside dans un mot - le respect. « Il s'agit de se respecter l'un l'autre, de respecter l'intérêt, la vérité, le passé et l'avenir », a-t-il affirmé.

M. Chen a réfuté l'accusation que la Chine cherche à promouvoir l'éducation anti-japonaise. L'indignation chinoise a été soulevée, a-t-il dit, par les propos d?un certain nombre des Japonais qui, ignorant 35 millions de Chinois tués dans la Seconde Guerre mondiale, ont dénié leurs atrocités disant que c'est pour « libérer les peuples asiatiques » que le Japon avait déclenché la guerre.

La Chine éduque sa jeunesse pour que cette dernière n'oublie pas la leçon de l'histoire : « qui est en arrière est malmené », et s'efforce ainsi de faire de son pays une puissance, a-t-il expliqué.

M. Chen a fait remarquer que la Chine distingue le peuple japonais d'avec les criminels de guerre, croyant que le premier était aussi victime de la guerre.

Il a appelé les deux pays à se donner la main pour resserrer leurs liens. Ce n'est qu'ainsi qu'ils pourront pleinement réaliser leurs intérêts communs, a-t-il dit.

Avant le forum, les organisateurs chinois et japonais ont mené un sondage entre mai et août chez 3 500 étudiants et professionnels de leur pays respectif. La moitié des étudiants chinois interrogés ont exprimé la volonté de devenir amis avec leurs homologues japonais. 62,9 % des sondés ont dit ne pas avoir une bonne opinion du Japon. Côté japonais : 59,9 % des interrogés ont mis les Etats-Unis en tête des pays étrangers favoris.

25/08/2005



Adresse email du destinataire


Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.