Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Portraits

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Chine
Mise à jour 09:58
La Chine enjoint le Japon d'accélérer le règlement du problème des armes chimiques abandonnées pendant la Seconde Guerre mondiale

La Chine a enjoint le Japon de prendre des mesures efficaces pour accélérer la résolution du problème posé par l'enterrement par le Japon, pendant la Seconde Guerre mondiale, d'armes chimiques sur le sol chinois, a annoncé jeudi à Beijing le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Kong Quan.

Lors d'une conférence de presse régulière, Kong a informé que le responsable japonais Takeshi Erikawa, en Chine pour s'attaquer au problème des armes chimiques abandonnées sur place, avait commencé sa tournée chinoise mardi. Il est revenu à Beijing jeudi après être allé mercredi à Dunhua, site du nord-est de la Chine ( province du Jilin) où est enterré l'essentiel des armes chimiques.

Wu Dawei, vice-ministre chinois des Affaires étrangères, rencontrera Erikawa vendredi et des officiels chinois auront avec lui des discussions de travail, a précisé Kong.

Selon Kong, des armes chimiques abandonnées par le Japon ont été répertoriées sur 40 sites et 15 provinces en Chine et le danger pour la sécurité de la population et pour l'environnement est énorme.

"La Chine a enjoint le Japon de donner la localisation précise des sites où des armes chimiques ont été enterrées, mais elle n'a à ce jour reçu aucune réponse", a-t-il déclaré.

La Chine espère en finir rapidement avec ces "vices cachés" qui durent depuis 60 ans.

Selon les statistiques officielles, ces dernières décennies, 2 000 Chinois ont été victimes des 2 millions au moins d'armes chimiques laissées par le Japon.

La Chine et le Japon ont signé la Convention des Nations Unies sur les armes chimiques en 1997. Deux ans plus tard, les deux pays ont signé un mémorandum dans lequel le Japon s'engageait à fournir les fonds, l'équipement et le personnel nécessaires à l'extraction et à la destruction de toutes les armes chimiques abandonnées en Chine d'ici à 2007.

Source: xinhua 14/10/2005



Adresse email du destinataire


Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.