Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Aperçu

-Ethnies

-Portraits

-Les fêtes chinoises

-Opéra de Pékin

-Institutions

-Régions

-Tibet

-Guide de Beijing

-La Chine en chiffres
-Patrimoine

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Chine
Mise à jour 26.06.2007 09h06
Hong Kong : un bilan encourageant, dix ans après son retour dans le giron chinois

La région administrative spéciale chinoise de Hong Kong va souffler le 1er juillet prochain ses 10 bougies. À la veille du dixième anniversaire de la rétrocession de Hong Kong à la patrie, le chef de l'exécutif de Hong Kong, Zeng Yingquan, a accordé une interview à RCI.

Pour lui, en l'espace de dix ans, Hong Kong a cumulé les succès. 10 ans, le bel âge selon lui pour dresser un premier bilan de la politique d'« un pays, deux systèmes ». Zeng Yingquan :

« Notre politique d'« un pays deux systèmes » est une notion peu commune et sans précédent. Ces dix dernières années, nous avons accumulé des expériences exceptionnelles et vécu pas mal de choses. Mais, je trouve, globalement, que le Hong Kong d'aujourd'hui se montre plus confiant, plus mûr qu'il y a 10 ans, et qu'il sait désormais mieux quelle voie suivre. La politique d' « un pays, deux systèmes » a permis de réaliser des succès sans précédent »

Pour Zeng Yingquan, depuis la rétrocession il y a dix ans, les Hongkongais ont conservé leur mode de vie, leurs valeurs et leurs libertés. Les lois hongkongaises n'ont pas été affaiblies, elles ont, au contraire, été renforcées. Mais le plus important, ce sont les améliorations dans les domaines politique, économique et social durant cette période. L'économie de Hong Kong a désormais atteint un niveau sans précédent depuis 20 ans. L'île a réussi à maintenir sa forte compétitivité sur le plan international. Le niveau de vie de la population ne cesse de s'améliorer. Bref, la société hongkongaise est devenue harmonieuse.

Pourtant, Hong Kong a aussi connu des difficultés durant ces 10 ans. Comme la crise financière asiatique en 1997 ou encore l'épidémie de SRAS en 2003. Mais l'île, rappelle Zeng, a tenu bon devant ces épreuves en surmontant les difficultés l'une après l'autre :

« Voyez-vous, la crise financière, finalement, a permis de développer le marché financier de Hong Kong. Le marché à terme, le marché disponible, la supervision et le contrôle du marché des valeurs ont connu une amélioration générale. Le SRAS, un autre événement d'une importance capitale, nous a obligé à élever les conditions d'hygiène dans toute l'île et nos capacités de réaction face aux épidémies. »

Le chef de l'exécutif a également tenu à souligner l'affection progressive des Hongkongais à la nation chinoise :

« La politique, désintéressée, du gouvernement central vis-à-vis de Hong Kong, nous la réalisons tous les jours et nous la soutenons. Lorsque nous étions empêtrés dans la crise financière et celle du SRAS, tout le reste du pays, ainsi que le gouvernement central, nous ont soutenu. D'ailleurs, les Hongkongais sont fiers des progrès enregistrés par le pays. Leur adhésion au pays est plus forte de jour en jour. »

En tant qu'important centre financier, portuaire et commercial de la région Asie-Pacifique, Hong Kong a toujours été une plate-forme pour les entreprises de l'intérieur du pays pour s'ouvrir aux pays étrangers, selon Zeng Yingquan :

« Chaque projet doit être bien pensé. Il faut que tout le monde y gagne. Cela profite non seulement au développement de Hong Kong, mais aussi à celui de l'intérieur du pays, et ça contribue à consolider et à renforcer la compétitivité de notre pays sur le marché international. »

Le chef de l'exécutif a fait remarquer que le développement actuel du pays fournit également de bonnes opportunités à Hong Kong. Dans son 11e plan quinquennal, par exemple, Pékin indique qu'il continue à soutenir Hong Kong dans son rôle de centre financier, commercial et du transport maritime international. Le gouvernement central a voulu écrire noir sur blanc les avantages de l'île et ainsi souligner le rôle important que joue Hong Kong dans le développement du pays. Zeng Yingquan, lui, est confiant quant à l'avenir de Hong Kong :

« Pour les cinq ans à venir, nous avons établi un programme qui compte plus de deux cents mesures concrètes. Nous les mettrons en application les unes après les autres. Je suis convaincu qu'à l'issue de ces cinq ans d'efforts, nous serons satisfaits des résultats. »

Source: CRI



Adresse email du destinataire


Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.