Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Chine
Mise à jour 22.04.2008 08h54
Le président français fait remettre une lettre de sympathie à la porteuse paralympique chinoise de la flamme

Le président du Sénat français Christian Poncelet, qui effectue une visite en Chine du 21 au 27 avril, a rencontré Jin Jing, la porteuse paralympique de la flamme à Paris, après son arrivée lundi matin à Shanghai (est).

M. Poncelet a transmis une lettre de sympathie du président français Nicolas Sarkozy à Jin Jing, une athlète chinoise en fauteuil roulant qui a été agressée pendant le parcours de la torche olympique à Paris le 7 avril.

"Je voudrais vous dire toute mon émotion pour la façon dont vous avez été bousculée à Paris le 7 avril dernier lorsque vous portiez la flamme olympique. Vous avez fait preuve d'un courage remarquable qui vous fait honneur, et à travers vous, à tout votre pays", a dit le président Sarkozy dans la lettre.

"Comme j'ai eu l'occasion de le souligner le lendemain même du passage de la flamme olympique en France, je comprends que la sensibilité chinoise ait été blessée par ce qui s'est passé, et en particulier par l'attaque inadmissible dont vous avez été victime et que je réprouve avec la plus grande vigueur", selon le président français.

"Ce qui s'est produit à Paris le 7 avril a engendré dans votre pays de l'amertume. Je tiens à vous assurer que les incidents de cette triste journée provoqués par quelques uns, ne reflètent pas les sentiments de mes concitoyens pour le peuple chinois", a dit Sarkozy.

"Pour tenter d'effacer ce moment pénible, je souhaite vous proposer de vous rendre en France dans les prochaines semaines comme mon invitée personnelle, et celle du peuple de France", a-t- il ajouté.

"Dans l'attente de vous accueillir à Paris, je vous prie de bien vouloir accepter, chère Mademoiselle Jin Jing, l'expression de ma profonde sympathie, et vous demande de bien vouloir transmettre à l'ensemble de votre famille et à vos proches l'expression de mes sentiments les plus cordiaux", a-t-il conclu.


--Page spéciale: Les émeutes à Lhassa

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Le président du Sénat français remet de la part de Sarkozy une lettre de sympathie à la porteuse chinoise de la flamme

 Jin Jing présente Waltz sur le fauteuil roulant
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.