Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Chine
Mise à jour 22.10.2008 15h36
Le système d'assurance médicale couvrira 90% de la population chinoise en 2010

Lors de la cérémonie tenue le 20 courant, dans le Grand Palais du Peuple de Beijing, à l'occasion de la première distribution de l' « album spécial 'Liuyedao' (Couteau en feuille de saule) – la santé en Chine et dans le monde au 21ème siècle », le Ministre chinois de la Santé publique Chen Zhu a pris la parole et a parlé des cinq objectifs à court terme de la réforme médicale chinoise. Il a indiqué que malgré que la réalisation en 2020 de notre objectif sera encore un peu lointaine en ce qui concerne la jouissance par l'ensemble de notre population du service médical et hygiénique essentiel, mais que l'objectif à court terme proposés dans la réforme est au vu et au su des masses populaires qui peuvent en tirer profit et qu'il constitue un fondement utile à la réalisation définitive de l'objectif susmentionné prévu pour 2020..

Puis, il a énuméré en détail les cinq objectifs à réaliser. Le premier, en ce qui concerne la garantie médicale au profit des masses populaires, il faut faire en sorte que tous ceux qui doivent la bénéficier en bénéficient. En tant qu'un pays dans lequel il existe toujours un assez grand écart entre la ville et la campagne en ce qui concerne le niveau de développement économique et social, la Chine applique actuellement un système de protection sociale et de garantie médical qui est un système incomplet non unifié, car il tient compte de la différence qui existe entre régions rurales et régions urbaines, mais que ce soit la campagne ou que ce soit la ville, que ce soit le système de cotisation médicale rural, que ce soit le système médical à l'égard des travailleurs des régions urbaines ou que ce soit le système de garantie au profit des habitants urbains, ils doivent couvrir le plus de monde possible, alors que notre objectif fixé pour 2010 est d'appliquer ces trois différents systèmes de garantie médicale et de faire en sorte qu'ils puissent couvrir plus de 90% de l'ensemble de la population chinoise.

Le deuxième, c'est d'établir un système national de pharmacologie essentielle. Par pharmacologie essentielle, on désigne les médicaments qu'on peut avoir à tout moment pour soigner les maladies ordinaires et fréquentes, dont la qualité est assurée et dont les prix sont à la portée de la société et des particuliers. Ce système n'est absolument pas un catalogue destiné au remboursement, car il nécessite l'établissement d'un système de production, de fourniture, de circulation et d'utilisation rationnelle des médicaments, ainsi que de mesures politiques appropriées d'aide et de soutien, il doit pouvoir en plus contrôler les frais médicaux et les frais pharmaceutiques, et y sont compris appareils et instruments médicaux, moyens de diagnostic et autres.

Le troisième, c'est qu'il faut améliorer et renforcer la capacité des organismes de base du service médical et sanitaire, et surtout ceux des régions du centre et de l'ouest du pays où il subsiste actuellement un manque flagrant de ressources médicales. A cet effet, il faut appliquer des mesures politiques qui se penchent vers ces régions et qui encouragent le personnel médical de haut niveau, y compris médecins et infirmières de la médecine général, à aller travailler à la base et à la campagne. Il faut pour cela non seulement élever de façon appropriée leur rémunération salariale, mais il faut surtout faire en sorte que la société les reconnaisse.

Le quatrième, c'est qu'il faut réaliser peu à peu l'égalisation du service public et procéder à une planification d'ensemble qui tient compte des décisions gouvernementales et des ressources sociales afin de pouvoir satisfaire au mieux les besoins des différentes couches de la société. Le gouvernement doit garantir de façon égalitaire les besoins essentiels des masses populaires en ce qui concerne le service médical, sanitaire et hygiénique. Le Ministère de la Santé est en train de concevoir et d'élaborer un service à forfait qui comprend la vaccination préventive de maladies, le contrôle des maladies chroniques, le contrôle du tabac et de l'hypertension, la sécurité routière, l'hygiène environnementale, la sécurité alimentaire, … etc., ce afin que l'égalisation du service soit traduite sur chaque citoyen.

Le cinquième, c'est le lancement imminent de la réforme des hôpitaux publics, laquelle est de grande nécessité, mais très difficile à réaliser.

Chen Zhu a exprimé sa conviction que la réalisation de ces objectifs à court terme permettra de remédier aux problèmes qui préoccupent actuellement le plus les masses populaires, à savoir les grandes difficultés pour la consultation médicale et pour les soins médicaux. Elle peut en outre, a-t-il ajouté, réduire petit à petit l'écart entre différentes couches populaires et entre différentes régions pour ce qui est du service médical en raison du développement économique non équilibré et cela est le besoin le plus substantiel de la réforme. Il a conclu en soulignant qu'en tant que produit public, le service médical et sanitaire essentiel doit avoir le soutien des finances publiques et que cela est une expression de la responsabilité gouvernementale.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 30 ans de réforme et d'ouverture vers l'extérieur : Suifenhe dans la province du Heilongjiang
 30 ans de réforme et d'ouverture vers l'extérieur : L'arrondissement de Tiexi à Shenyang dans la province du Liaoning
 30 ans de réforme et d'ouverture vers l'extérieur : Dingxi dans la province du Gansu
 30 ans de réforme et d'ouverture vers l'extérieur : Lijiang dans la province du Yunnan
 L'espérance de vie des Chinois atteint 73 ans
 Le plan de réforme médicale critiqué
 Les contribuables en apprennent plus sur les dépenses
 Les huit expressions les plus utilisées qui traduisent les trente années de la réforme rurale en Chine
 Plus de moyens afin d'assurer des services pour les agriculteurs
 La campagne – un laboratoire pour les changements économiques à venir
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.