Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Chine
Mise à jour 25.03.2009 16h16
La rencontre des chefs d'Etat chinois et français serait encore possible à Londres, dit M.Nicolas Chapuis

Le nom du Président français Nicolas Sarkozy ne figure pas sur la liste des rencontres prévues par le Président chinois Hu Jintao en marge de la réunion au Sommet du G20, liste publiée par le ministère chinois des Affaires étrangères le 23 mars.

Nicolas Chapuis, ministre-conseiller de l'Ambassade de France en Chine, a participé mardi 24 mars à une activité à Suzhou, ville de la province chinoise du Jiangsu. Il a dit au journal "Morning"qu'actuellement, on ne pourrait pas écarter la possibilité d'une rencontre entre M.Sarkozy et M.Hu Jintao en marge du Sommet du G20. Il a estimé que dans la conjoncture de la crise économique globale, il serait impossible que la Chine et la France ne coopèrent pas.

Au cours d'une réunion de presse tenue le 23 mars, le vice-ministre des Affaires étrangères He Yafei a laissé entendre aux journalistes qu'en marge du Sommet du G20, le Président Hu Jintao rencontrera sous diverses formes et séparément, M.Gordon Brown, Premier ministre du pays hôte, la Grande-Bretagne, le Président américain Barack Obama, le Président russe Dmitri Medvedev, le Président brésilien Lula, le Président de la République de Corée Lee Myung-bak, le Premier ministre japonais Taro Aso, le Premier ministre australien Kevin Rudd et le Premier ministre thaïlandais Abhisit Vejjajiva et d'autres personnalités.

Répondant à M. Chapui qui a dit que des journalistes avaient demandé comment le nom du Président Sarkozy ne figurait pas sur la liste, le vice-ministre a dit que la rencontre avec M.Sarkozy n'était pas encore prévue. Le ministre-conseiller français a repris, disant : "cela ne veut pas dire qu'il n'y aura pas de rencontre. Je crois qu'il y aura encore plusieurs jours avant le Sommet du G20 et il y aura encore à faire".

Parlant des relations actuelles entre la Chine et la France, M.Chapuis a mis l'accent sur l'importance des relations bilatérales. "Le dialogue est le plus important", a-t-il dit.

Au cours de la réunion de presse, He Yafei a indiqué ceci: la partie chinoise espère que la partie française adoptera des actions réelles et répondra de manière active, positive et explicite aux importants soucis de la partie chinoise pour ramener le plutôt possible les relations sino-françaises sur la bonne voie de développement norma. Cela pour faire face en commun aux défis globaux tels que la crise financière internationale.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 Prochaine visite conjointe en Chine de dix importantes entreprises françaises
 Prochaines visites en Chine d'anciens présidents français
 La question du Tibet n'est aucunement le nœud du problème sino-français
 Les internautes chinois réfléchissent sur leurs sentiments vis à vis de la France
 Le Tibet est une affaire intérieure de la Chine
 En espérant le rétablissement des relations sino-françaises (Quotidien du Peuple, page 03)
 Quel signal a envoyé le « messager » français en visite en Chine ?
 La visite en Chine de la délégation française vise à améliorer les relations bilatérales
 J.P. Raffarin : le Président Sarkozy désire entamer un dialogue avec les dirigeants chinois
 « Je suis un vrai ami de la Chine », déclare M. Jean Pierre Raffarin
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.