Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 24.08.2009 08h14
Chine: un ancien vice-président de la Cour populaire suprême privé de sa qualité de membre du PCC pour corruption

Huang Songyou, ancien vice-président de la Cour populaire suprême de Chine, a été exclu du Parti communiste chinois (PCC) pour corruption, a indiqué vendredi la Commission centrale de contrôle de la discipline du PCC.

Huang Songyou a également été limogé de tous ses postes administratifs, indique un communiqué de la commission.

Selon l'enquête, Huang Songyou a abusé de ses pouvoirs, accepté de nombreux pots-de-vin et vécu une vie "corrompue", précise le communiqué.

Son comportement est en violation de la displine du PCC et de la loi, souligne le communiqué, ajoutant que l'affaire a été soumise aux procureurs.

Huang Songyou avait été limogé le 28 octobre 2008 de son poste de vice-président de la Cour populaire suprême de Chine par les députés chinois, lors d'une session législative bimestrielle.

Huang Songyou, âgé de 51 ans, est originaire de la province du Guangdong (sud). Il a été nommé vice-président de la Cour populaire suprême de Chine en 2002.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La fête du yaourt à Lhassa
Typhon Morakot: 44 millions de dollars de dons de la partie continentale de Chine à Taiwan
La panne MSN et la sécurité de l'Internet chinois
Les médias occidentaux répètent la tragédie sous forme de farce
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an