100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 31.08.2009 08h59
Rencontre entre le ministre chinois des A.E. et un envoyé spécial du PM turc

La Chine est prête à faire progresser la coopération anti-terroriste avec la Turquie, afin d'accomplir la tâche commune sur la sauvegarde de l'unification nationale et de l'intégrité territoriale, a déclaré dimanche Yang Jiechi, ministre chinois des Affaires étrangères.

M. Yang a fait cette déclaration lors d'une rencontre à Beijing avec Zafer Caglayan, ministre d'Etat turc, en visite en Chine en tant qu'envoyé spécial du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan.

La Chine et la Turquie font toutes les deux face à une tâche commune concernant la protection de l'unification nationale et de l'intégrité territoriale. Les deux pays font preuve d'une coordination de longue date dans le domaine de la sécurité, dont la lutte contre le terrorisme, a ajouté Yang Jiechi.

La Chine va travailler avec la Turquie pour renforcer cette coopération, afin de mieux accomplir la tâche sur la protection de l'unification nationale et de l'intégrité territoriale, ainsi que sur la lutte contre le séparatisme, a-t-il précisé.

Le ministre chinois a également insisté sur le fait que les émeutes du 5 juillet d'Urumqi n'étaient ni un problème ethnique ni un problème religieux, mais un incident fomenté et organisé par les forces séparatistes du "Turkestan oriental" de l'intérieur et de l'extérieur du pays, avec un profond arrière-plan politique.

Les émeutes du 5 juillet, qui avaient éclaté dans la capitale de la région autonome ouïgoure du Xinjiang, ont fait 197 morts et plus de 1 600 blessés.

Yang Jiechi a ajouté que la cruauté et la nature des forces séparatistes du "Turkestan oriental", qui étaient apparues lors des émeutes, ont sérieusement menacé les vies et les biens des différents groupes ethniques du peuple chinois, et la stabilité régionale.

Les mesures prises par le gouvernement chinois en conformité avec la loi ont gagné le soutien sans réserve de tous les groupes ethniques, a fait remarquer Yang Jiechi.

De son côté, M. Caglayan a réitéré l'adhésion de la Turquie à la politique d'une seule Chine, et son respect de la souvereineté de la Chine et de son intégrité territoriale.

L'amitié entre les peuples des deux pays remonte loin dans l'histoire, et les deux pays ont noué une "coopération solide" dans des domaines tels que la lutte contre le terrorisme, a poursuivi M. Caplayan, ajoutant que la Turquie voulait garder un contact étroit avec la Chine dans ce domaine.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine: deux députés exclus de l'APN
La deuxième édition de l'Encyclopédie de Chine publiée
« Que devons-nous encore faire pour vous contenter et satisfaire, vous les Français ? »
Les Etats-Unis et la Chine sortiront gagnants de la crise financière
Plus d'un milliard de Chinois obligés de réapprendre l'écriture après le réajustement de 44 caractères chinois !