100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 24.09.2009 15h19
Chine: visite d'une délégation de hauts fonctionnaires français conduite par l'ENA

Pour découvrir et mieux comprendre le système administratif de la Chine, une délégation de hauts fonctionnaires français, conduite par l'Ecole nationale d'administration de France (ENA), effectue, du 20 au 26 septembre, une visite à Beijing et à Shanghai.

Il s'agit de la première délégation de haut niveau organisée par l'ENA pour un voyage extra-européen, car la Chine est le premier partenaire de l'école hors d'Europe.

Après une série de malentendus entre la Chine et la France en 2008, "cette visite symbolise un désir d'amitié ", a estimé Philippe Bastelica, directeur de la direction des relations internationales de l'ENA, ajoutant qu'il était intéressant pour des fonctionnaires français d'observer un pays important et en pleine mutation dans son propre environement.

En particulier du point de vue administratif, a ajouté M. Bastelica, il existe de plus en plus de problèmes communs à régler, tels que la gestion des villes et le développement durable. Ces échanges, avec des partenaires comme l'Ecole nationale d'administration chinoise et l'Ecole du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), sont également une manière de "mieux se connaître", a-t-il indiqué.

La visite de la délégation française coïncide avec le 60ème anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine. Le préfet Christophe Mirmand, également directeur de la modernisation et de l'action territoriale du ministère de l'Intérieur et membre de la délégation, a constaté que l'enjeu pour la Chine était de maîtriser son évolution rapide.

"De mon point de vue, la première préoccupation du pays reste d'abord de nourrir et de loger sa population", a indiqué le président du Conseil général des Pyrénées-orientales Christian Bourquin, qui s'étonne de la force du PCC dans les domaines politique, économique et social pour faire fonctionner un Etat de 1,3 milliard d'habitants. Selon lui, la Chine ne peut se comparer à la France et ses 60 millions d'habitants, et elle a bien choisi sa propre voie de développement.

De son côté, Monique Barbier, directrice de l'Institut régional d'administration de Nantes, s'est félicitée de la fierté des Chinois à l'occasion du 60ème anniversaire de la Chine nouvelle. Car la Chine d'aujourd'hui affirme son ouverture et concurrence les occidentaux sur la scène internationale.

D'après elle, ce qui est davantage encourageant, c'est que la Chine est consciente qu'il faut accélérer les progrès sociaux pour corriger les disparités, qui se sont accrues au sein de la population avec la rapidité de l'évolution économique.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Justine Henin de retour
L'Asie contribue de façon importante au redressement de l'économie mondiale
La Chine est une vraie ami de l'Afrique et elle n'a jamais pensé à s'emparer de ses ressources naturelles
La rencontre Hu Jintao-Nicolas Sarkozy axée sur trois sujets importants
Les 60 ans de la Chine nouvelle vus par des chiffres