Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 27.09.2009 08h40
Chine: le chef de la lutte contre la corruption demande d'imaginer de nouveaux moyens de lutte

Les organes de contrôle et de surveillance de la discipline à tous les échelons doivent déployer tous leurs efforts pour ouvrir de nouveaux moyens de la lutte contre la corruption et dans l'édification d'une administration intègre, a insisté, vendredi, He Guoqiang, secrétaire de la Commission centrale de contrôle de la discipline du Parti communiste chinois (PCC).

Celui-ci s'exprimait lors d'un séminaire de retraités de la commission et du ministère de la Supervision organisé pour marquer le 60e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine.

Le travail de contrôle et de surveillance a contribué largement à la cause du Parti et de l'Etat, a souligné He Guoqiang, qui est aussi membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du PCC.

Les fonctionnaires retraités ont été les témoins de la révolution, de la construction et de la réforme de la Chine Nouvelle, a-t-il fait remarquer. "Ils ont joué un rôle fondamental dans le développement du Parti et du pays".

He Guoqiang a aussi appelé tous les fonctionnaire travaillant dans les organes de contrôle de la discipline à poursuivre la tradition de leur administration et à effectuer leur travail en faisant preuve d'innovation et de confiance afin de fournir des bases solides à la réforme, au développement et à la stabilité du pays.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Huit touristes américains tués dans un accident de la route en Egypte
La Chine appelle au dialogue sur le dossier de la Péninsule coréenne
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher