100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 11.01.2010 08h13
Le ministre chinois des AE appelle à l'approfondissement du nouveau partenariat stratégique sino-africain

Le ministre chinois des Affaires étrangères Yang Jiechi, a appelé récemment à l'approfondissement du nouveau partenariat sino-africain "caractérisé par l'égalité et la confiance mutuelle sur le plan politique, la coopération gagnant-gagnant sur le plan économique, les échanges et l'inspiration réciproque sur le plan culturel".

"Approfondir, par le biais d'une coopération renforcée, le nouveau partenariat stratégique sino-africain caractérisé par l'égalité et la confiance mutuelle sur le plan politique, la coopération gagnant-gagnant sur le plan économique, les échanges et l'inspiration réciproque sur le plan culturel, cela correspond aux intérêts communs et à long terme de la Chine et de l'Afrique et répond à notre objectif du développement partagé et à la mission qui nous est assignée par notre époque", indique M. Yang dans un article intitulé "Duo de l'amitié tradtionnelle", publié jeudi dernier par le quotidien marocain "Le Matin".

Les ministres chinois des AE ont l'habitude, depuis vingt ans, de réserver au continent africain leur première tournée à l'étranger de l'année. Il s'agit d'une "tradition non écrite de la diplomatie chinoise, tradition à laquelle je rends un vibrant hommage pour toute sa signification historique et son actualité", explique M. Yang dès le début de l'article.

"Malgré les progrès importants que nous avons obtenus ces dernières années sur la voie du développement, nous sommes parfaitement conscients que la Chine, avec 150 millions de personnes vivant dans la pauvreté, reste un pays en développement et qu'elle a toujours ses racines dans le monde en développement", indique le ministre chinois, et d'ajouter qu'une coopération accrue et renforcée avec les pays africains et les autres pays en développement "a été et restera pour toujours le point de départ et l'objectif de la politique étrangère de la Chine".

La relation sino-africaine "repose désormais sur une base sentimentale profonde et une base politique solide". "Nous aurons à œuvrer, à partir de là, à la construction du partenariat stratégique sino-africain de type nouveau pour que notre coopération soit plus dynamique et créative dans cette nouvelle période historique et apporte davantage de bénéfices réels à nos peuples", affirme M.Yang.

"Dans une situation de crise financière internationale en particulier, la coopération sino-africaine a su surmonter les difficultés et s'est même accélérée pour devenir un +point lumineux+ de la coopération internationale en matière de développement. Il s'agit là d'un succès de la Chine et de l'Afrique, mais aussi d'un succès de la coopération Sud-Sud", précise le ministre chinois, notant que cela montre "le formidable dynamisme et le grand potentiel que recèle la coopération entre la Chine, le plus grand pays en développement, et l'Afrique, le continent regroupant le plus grand nombre de pays en voie de développement".

Au tout début du 21e siècle, la Chine et l'Afrique, face aux défis planétaires, ont créé ensemble, dans le cadre de la coopération Sud-Sud, le Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC), une importante plateforme de dialogue collectif et un mécanisme efficace de coopération pragmatique Chine-Afrique, a fait remarquer M. Yang.

Le FOCAC a grandi au fur et à mesure que progressent les relations sino-africaines et a joué un rôle majeur pour faire accéder la coopération sino-africaine à des niveaux plus élevés, dans des champs plus vastes et dans des domaines plus larges. La 4e conférence ministérielle du FOCAC, tenue en novembre 2009 à Charm el-Cheikh, en Egypte, s'est avérée comme une nouvelle rencontre mutuellement bénéfique entre la Chine et l'Afrique, "dominée par la volonté de consolider l'amitié, d'approfondir la coopération, d'affronter ensemble les défis et de réaliser un développement partagé", affirme M. Yang.

Il note que le Premier ministre, Wen Jiabao, au nom du gouvernement chinois, a annoncé à cette occasion huit nouvelles mesures visant à promouvoir davantage la coopération pragmatique sino-africaine, mesures qui concernent, entre autres, la lutte contre le changement climatique, l'intensification de la coopération technico-scientifique, le renforcement des capacités africaines de financement et l'élargissement de l'accès des produits africains au marché chinois.

"L'un des objectifs principaux de ma présente visite en Afrique est justement de montrer la sincérité du gouvernement chinois et de décider, sur le terrain et ensemble avec les pays africains, des actions concrètes à prendre pour offrir aux mains des peuples africains les fruits de la conférence du FOCAC", indique le ministre chinois.

Yang Jiechi effectue sa troisième tournée en Afrique en tant que ministre chinois des AE, tournée composée cette année de cinq étapes: le Kenya, le Nigeria, la Sierra Leone, l'Algérie et le Maroc.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Une nouvelle vague de froid arrive sur la Chine avec encore plus de chutes de neige dans les jours à venir
Chine : Le revenu touristique serait en hausse de 9% en 2009
La France commence à envisager sérieusement la réalité chinoise
Le monde 2009 aux yeux des Chinois
La Chine de 2009 : être « incomprise » en tant que pays émergent
La Chine et l'Europe : plus partenaires qu’adversaires
Montée rapide d'une conscience civique au sein de la societe chinoise