Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 13.01.2010 07h56
Hu Jintao promet de punir sévèrement les fonctionnaires corrompus

Le président chinois Hu Jintao a promis mardi qu'aucun fonctionnaire corrompu n'était au-dessus de la justice ni du contrôle de la discipline du Parti communiste chinois (PCC).

Lors d'une session plénière de la Commission centrale de contrôle de la discipline du PCC, organe de lutte contre la corruption interne au parti, Hu Jintao a appelé à des efforts pour enquêter sur les cas d'abus de pouvoir, de corruption et de détournement de fonds ainsi que de manquements au devoir.

Il s'est engagé à accélérer l'établissement des procédures anti-corruption, avec confiance, détermination, des mesures énergiques et un style de travail solide.

Hu Jintao, également secrétaire général du Comité central du PCC, a souligné que des efforts étaient nécessaires pour renforcer les liens entre le Parti et le peuple, et pour répondre aux plaintes du peuple.

Il faut prêter attention aux plaintes du public et aux problèmes qui violent sérieusement les intérêts publics afin de promouvoir l'harmonie sociale, a-t-il ajouté.

Hu Jintao a qualifié de "tâche urgente" l'édification d'un mécanisme de lutte contre la corruption, qui est, selon lui, une part importante dans la lutte contre la corruption.

Il a appelé à intensifier et améliorer la communication sur les mesures anti-corruption, la réforme et le renforcement de la supervision au sein du Parti, à élargir les moyens de supervision et à établir une base de données et un réseau d'information sur la lutte contre la corruption.

Davantage d'efforts doivent êtres faits pour mieux appliquer les réglementations et pour renforcer la conscience du principe dit "tous sont égaux devant la loi et aucun privilège n'est toléré", en particulier parmi les cadres de niveau moyen et de haut rang, a-t-il poursuivi.

Les dirigeants et cadres doivent jouer un rôle de meneurs dans l'étude des réglementations contre la corruption, tout en respectant strictement et sauvegardant ces réglementations, a ordonné le président chinois.

De hauts dirigeants du PCC, dont Wu Bangguo, Wen Jiabao, Jia Qinglin, Li Changchun, Xi Jinping, Li Keqiang et Zhou Yongkang, ont assisté à cette réunion, présidée par He Guoqiang, chef de la Commission centrale de contrôle de la discipline.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Huit touristes américains tués dans un accident de la route en Egypte
La Chine appelle au dialogue sur le dossier de la Péninsule coréenne
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher