100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 20.01.2010 07h38
Un ancien vice-président de la Cour populaire suprême condamné à perpétuité pour corruption

L'ancien vice-président de la Cour populaire suprême de Chine, Huang Songyou, a été condamné mardi à la prison à perpétuité pour corruption et détournement de fonds.

Huang Songyou, 52 ans, a été reconnu coupable d'avoir reçu plus de 3,9 millions de yuans (574 000 dollars) de pots-de-vin entre 2005 et 2008 en abusant de sa position de vice-président de la cour, a déclaré le Tribunal populaire intermédiaire de la ville de Langfang, dans la province septentrionale du Hebei.

Selon le verdict, Huang Songyou a également détourné 1,2 million de yuans de fonds publics en 1997, alors qu'il était président du Tribunal populaire intermédiaire de Zhanjiang, ville située dans la province méridionale du Guangdong.

Le tribunal a privé Huang Songyou de ses droits politiques à vie et a confisqué tous ses biens.

Selon le tribunal, Huang Songyou a volontairement avoué ses crimes lors de l'enquête et la majorité de l'argent acquis de manière illégale a été retrouvé.

"Mais en tant que juge en chef, Huang a intentionnellement violé la loi, abusant de son pouvoir pour de l'argent, ce qui a eu une mauvaise influence sur la société, et il doit être sanctionné sévèrement," indique le jugement du tribunal.

Huang Songyou, originaire du Guangdong, était devenu vice-président de la Cour populaire suprême en 2002. Il a été limogé de son poste le 28 octobre 2008 lors d'une session législative et a été exclu du Parti communiste chinois (PCC).

Huang Songyou a été le premier juge en chef à être limogé pour violation de la loi et de la discipline dans l'histoire de la Cour populaire suprême, a fait savoir Shen Deyong, vice-président exécutif de la cour.

Le tribunal n'a pas précisé si l'ancien juge avait l'intention de faire appel.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine défend ses droits légitimes en mer de Chine orientale
Le Canada rapatrie un suspect recherché en Chine
Les menaces de retrait de Google, une simple tactique commerciale
Les Chinois sont-ils des « fanatiques de travail » ?
Moins de taxes et une croissance plus forte
La Chine apporte encore plus d'opportunités au monde
La Taxe carbone critiquée en tant qu' « impérialisme écologique »