100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 25.01.2010 07h57
Beijing appelle Washington à arrêter ses accusations contre Internet en Chine nom d'une soi-disant liberté de l'internet

La Chine appelle les Etats-Unis à se rendre à l'évidence et à cesser d'accuser sans raison la Chine en se prévalant d'une soi-disant liberté d'Internet, a indiqué vendredi le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Ma Zhaoxu, en commentant les propos de la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton.

La secrétaire d'Etat avait déclaré, la veille, que la Chine devait lever ses embargos sur l'utilisation d'Internet par leur citoyens.

"La partie américaine a critiqué la gestion d'Internet par la Chine en sous-entendant qu'elle restreignait la liberté d'usage d'Internet. Nous nous opposons fermement à ces propos à l'encontre de la réalité et qui portent atteinte aux relations sino-américaines", a déclaré Ma Zhaoxu.

Le porte-parole a ensuite expliqué le développement de l'Internet en Chine où il est ouvert et où il a été développé plus activement que partout ailleurs dans le monde.

Il a rappelé qu'en Chine, fin 2009, il y avait 384 millions d'internautes, 3,68 millions de sites et 180 millions de blogs.

La Constitution chinoise protège la liberté de parole des citoyens et la politique constante du gouvernement chinois est toujours de favoriser le développement d'Internet, a-t-il ajouté.

La Chine possède une situation intérieure et une tradition culturelle qui lui sont propres. En accord avec les usages habituels sur le plan international, la Chine gère Internet sur son sol en accord avec ses propres lois et règlements, a-t-il souligné.

Par ailleurs, à côté des accusations américaines, un autre problème brûlant concernant la Chine a récemment attiré l'attention. C'est celui des attaques des pirates informatiques sur internet dont ont été victimes Google dans un cas et le moteur de recherche Baidu.com dans un autre. Ce dernier a affirmé avoir subi une attaque le 12 janvier, la pire depuis sa création.

"Les lois chinoises interdisent le piratage informatique et les activités qui violent la vie privée des citoyens sous quelque forme que ce soit. La Chine est l'une des principales victimes des attaques des pirates dans le monde", a-t-il indiqué.

Selon l'Internet Society of China, le nombre des cyberattaques lancées depuis l'étranger a connu une hausse de 148% en un an.

"La Chine a proposé une coopération internationale pour lutter fermement contre le piratage informatique, afin de protéger la sécurité de l'Internet et la vie privée des citoyens", a noté le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Il a appelé les Etats-Unis à oeuvrer avec la Chine pour concrétiser les accords obtenus par les dirigeants des deux pays sur le développement des relations bilatérales, renforcer le dialogue, les échanges et la coopération, respecter mutuellement les principaux intérêts de l'autre, régler de manière appropriée les divergences et les questions sensibles, afin de maintenir un développpement sain et stable des relations sino-américaines.


Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : Trois responsables du football chinois entendus par la police
Entretien entre le président chinois Hu Jintao et son homologue autrichien Heinz Fischer
Secours à Haïti sinistré : la Chine la plus rapide, les Etats-Unis les plus fortes et la France la plus nombreuse
Les menaces de retrait de Google, une simple tactique commerciale
Les Chinois sont-ils des « fanatiques de travail » ?
Moins de taxes et une croissance plus forte
La Chine apporte encore plus d'opportunités au monde