100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 26.03.2010 17h15
Anti-corruption : les enfants des hauts fonctionnaires seront contrôlés

Les hauts fonctionnaires du Parti et des organisations gouvernementales de la province du Guangdong vont être obligés de déclarer leurs biens personnels, d'après des sources proches d'une réunion de travail du gouvernement provincial.

Le gouverneur du Guangdong Huang Huahua a déclaré récemment que le gouvernement provincial mettrait en place un système de déclaration des revenus cette année, dans un effort pour renforcer le contrôle des responsables du Parti et du gouvernement.

Les principaux responsables du Parti et des organisations gouvernementales devront également révéler d'autres informations personnelles comme leur logement, leur condition matrimoniale et leurs enfants qui sont à l'étranger.

Les responsables dont les fils ou filles sont partis à l'étranger pour y habiter seront particulièrement visé par le contrôle, d'après le gouverneur Huang.

Les autorités provinciales d'inspection de la discipline ont reçu l'année dernière 65 358 déclarations relatives à la corruption ou à l'abus de pouvoir, et 4 852 fonctionnaires ont fait l'objet d'enquêtes ou de poursuites judiciaires a-t-il ajouté.

La province méridionale du Guangdong s'était retrouvée sous les feux de l'actualité et du public l'année dernière quand Chen Shaoji, ancien conseiller politique principal de la province, et Xu Zongheng, ancien maire de Shenzhen, avaient fait l'objet d'enquêtes sous la suspicion de violation des règles disciplinaires.

Des articles publiés dans les médias avaient affirmé que tant Chen que Xu se seraient constitué un portefeuille conséquent de biens illicites.

« Le système de déclaration va permettre un meilleur contrôle des biens personnels de ces fonctionnaires », dit le Gouverneur Huang.

Au début de l'année dernière, les revenus de plus de 1 000 fonctionnaires de la préfecture d'Altay, dans la région autonome Ouighour du Xinjiang, avaient pour la première fois été rendus publics.

Afin d'améliorer la transparence du gouvernement, il avait exigé de tous les fonctionnaires de la préfecture, au niveau comté et division, de déclarer leurs biens une fois par an.

Le gouvernement central chinois et le Comité Central du Parti Communiste Chinois avaient déjà publié deux règlements en 1995 et 2001, exigeant des fonctionnaires de déclarer leurs revenus. Cependant, ces exigences ne concernaient que les salaires et les subventions, sans que, de plus, ces informations ne puissent être portées à la connaissance du public.

Un peu plus tôt cette année, à Yinchuan, capitale de la région autonome Hui du Ningxia, dans le cadre d'un mouvement anti-corruption, tous les fonctionnaires nommés pour une promotion se sont vus obligés de déclarer leurs avoirs financiers.

Et les villes de Cixi, dans la province du Zhejiang, et de Xiangxiang dans la province du Hunan exigent désormais également que les fonctionnaires déclarent leurs biens.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Li Keqiang rencontre Tony Blair
Chine : Barack Obama souligne l'importance des relations sino-américaines
A qui va profiter le départ de Google ?
Pourquoi une telle grande différence entre les données statistiques commerciales établies par la Chine et par les Etats-Unis ?
La Chine n'a nul besoin d'un Google politisé
Les Etats-Unis : Le plus grand manipulateur de taux de change dans le monde
Réévaluation du Renminbi : Les Etats-Unis pensent faire coup triple