100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 29.03.2010 10h55
La Chine s'engage à lutter contre la corruption de ses hauts fonctionnaires

La Chine va accentuer ses efforts visant à réprimer les affaires de corruption les plus importantes, et particulièrement celles concernant la collusion entre des hauts dirigeants et des hommes d'affaires, d'après le texte intégral d'un discours prononcé par le Premier Ministre Wen Jiabao.

Ce document a été publié dimanche. Le Premier Ministre a prononcé ce discours mardi lors d'une réunion du Conseil des Affaires d'Etat au sujet des travaux anti-corruption qui seront menés cette année.

Dans son discours, M. Wen a déclaré que des efforts seraient faits pour enquêter sur ceux monnaient leur pouvoir contre de l'argent, et ceux qui tirent avantage de leurs pouvoirs pour se livrer à des activités illégales dans des secteurs comme la planification urbaine, l'approbation de programmes de construction, l'exploration des ressources minérales et les enchères et soumissions.

Mais des enquêtes seront également menées sur les négligences et fautes professionnelles ayant provoqué d'importants incidents en matière de sécurité au travail ou de sécurité alimentaire.

Dans son discours, M. Wen a souligné les zones clés du combat contre la corruption que le gouvernement va mener cette année, qui comprennent entre autres les projets financés par le gouvernement, les entreprises publiques et les institutions financières.

Il a appelé à davantage d'efforts pour retrouver la trace des fugitifs et de leur argent et biens acquis de manière illicite, et a promis de « ne pas laisser impunis ceux qui se seront rendus coupables de corruption ni de leur permettre de garder le mondre sou provenant de leurs gains illicites ».

Les fonctionnaires gouvernementaux devront suivre de la manière la plus stricte un code d'éthique publié un peu plus tôt cette année par le Parti Communiste Chinois afin de garantir une conduite probe dans leur travail et de prévenir la corruption.

Les directives de ce code décrivent 52 pratiques jugées inacceptables, comme le fait pour des fonctionnaires d'accepter du liquide ou autres instruments financiers à titre de cadeau, ou pour des fonctionnaires d'user de leur influence pour en faire bénéficier leurs épouses et enfants, en ce qui concerne le travail, les activités boursières ou les affaires de ceux-ci.

Quant aux dirigeants du Conseil des Affaires d'Etat ou des services du gouvernement central, ils devront s'abstenir de participer à des cérémonies ou forums parrainés par des entreprises, a-t-il ajouté.

Les dépenses du gouvernement central seront réduites de 5% cette année, et les voyages à l'étranger, les achats de véhicules et les frais de réception effectués avec des fonds gouvernementaux devront être réduits de manière conséquente, a-t-il déclaré.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Li Keqiang rencontre Tony Blair
Chine : Barack Obama souligne l'importance des relations sino-américaines
A qui va profiter le départ de Google ?
Pourquoi une telle grande différence entre les données statistiques commerciales établies par la Chine et par les Etats-Unis ?
La Chine n'a nul besoin d'un Google politisé
Les Etats-Unis : Le plus grand manipulateur de taux de change dans le monde
Réévaluation du Renminbi : Les Etats-Unis pensent faire coup triple