100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 30.03.2010 15h33
Un programme conjoint pour renforcer les relations sino-africaines

Beijing va former davantage de spécialistes en études africaines, dans l'espoir d'obtenir un plus fort soutien d'intellectuels susceptibles de proposer des actions à entreprendre sur divers sujets capitaux pour le développement des relations sino-africaines, a déclaré un ministre de haut rang.

Le Vice-ministre des Affaires Etrangères Zhai Jun, en charge des affaires africaines, a déclaré que les académiciens des deux bords seront encouragés à partager leurs expériences en matière de développement par le biais d'un programme conjoint sino-africain de recherche et d'échanges, qui sera lancé mardi.

Et ce programme, qui impliquera la participation d'institutions académiques chinoises et africaines, vise à contribuer aux progrès dans les recherches sur le développement de l'Afrique et des liens sino-africains.

Il apportera son soutien à des activités comme des visites d'échange, des séminaires et la publication de travaux de recherche.

« Nous espérons aussi que les universitaires chinois et africains renforceront la communication avec leurs homologues d'autres pays, afin d'aider la communauté internationale à apréhender la coopération sino-africaine d'une manière plus objective et plus complète », dit M. Zhai.

Ce programme fait partie des huit mesures destinées à renforcer la coopération sino-africaine annoncées par le Premier Ministre Wen Jiabao lors de sa participation à la quatrième conférence ministérielle du Forum sur la Coopération Chine-Afrique (FOCCA) en novembre dernier en Egypte.

Cela constitue une autre série de mesures concrètes offertes par le Gouvernement chinois après le Sommet FOCCA de Beijing, du fait de la considération que porte la Chine aux besoins de l'Afrique, dit M. Zhai.

Ces mesures couvrent une vaste gamme de sujets, comme la protection de l'environnement, la science et la technologie, les investissements et le commerce, la santé publique et les échanges de personne à personne.

M. Zhai a ajouté que les diverses activités destinées à suivre la conférence ministérielle sont bien engagées, notant que des progrès notables ont été faits dans les domaines de l'annulation de la dette et des exemptions de droits. Et le Programme de Partenariat Sino-africain sur la Science et la Technologie a été inauguré officiellement en novembre dernier, a-t-il précisé..

« Ces mesures n'aideront pas seulement les pays africains à surmonter l'impact négatif de la crise financière mondiale, mais elles visent également à faire avancer le développement durable sur le continent africain », dit M. Zhai.

Il dit que les pays africains ont parfaitement reconnu et fait bon accueil à ces mesures, qui ont jeté des bases plus solides encore pour une coopération amicale sino-africaine.

M. Zhai a déclaré que Beijing s'est montrée très soucieuse de la mise en application de ses promesses d'aide au continent africain par le biais de toute une série d'échanges diplomatiques qui ont été menés entre les deux parties depuis le début de la nouvelle année.

Ainsi, le Ministre des Affaires Etrangères Yang Jiechi et le Ministre du Commerce Chen Deming ont visité plusieurs pays d'Afrique en janvier et quelques dirigeants africains, comme le Président de la Zambie Rupiah Bwezani Banda, et des ministres des affaires étrangères sont venus à leur tour à Beijing ces derniers mois.

Et le principal conseiller politique chinois Jia Qinglin est actuellement en Afrique pour une visite de courtoisie dans trois pays : le Cameroun, la Namibie et l'Afrique du Sud. Son voyage s'achèvera jeudi.

Qualifiant la visite de M. Jia d'action diplomatique clé de la Chine en Afrique, M. Zhai a dit qu'elle avait une grande signification dans la promotion d'un nouveau type de partenariat stratégique entre la Chine et l'Afrique et faisait avancer les travaux d'application des réalisations de la quatrième Conférence Ministérielle.

M. Zhai a dit que la coopération sino-africaine était entrée dans une étape de fort développement et que la partie chinoise, sur la base de négociations mutuellement bénéfiques et amicales, continuerait à prendre de nouvelles mesures pratiques susceptibles de bénéficier au peuple africain à la base.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Nouvelles règles de détermination des peines pour les infractions en matière de cyberattaques
Rencontre à Beijing entre les PM Wen Jiabao et David Cameron
Ce que cherche à obtenir Nicolas Sarkozy en France et dans le monde
Le sourire de Barack Obama à l'Inde est-il juste de pure forme ?
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI
La Chine et la réalité : choses vues et entendues par un journaliste chinois en Europe
Le partenariat stratégique global sino-français entre dans une nouvelle phase (PAPIER GENERAL)