100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 31.03.2010 16h57
Beijing : lancement du Programme sino-africain d'échanges et d'études conjointes

2010 marque le 10ème anniversaire du Forum sur la coopération sino-africaine. Dans le cadre du forum, on a lancé mardi à Beijing un programme d'échanges et d'études conjointes. Objectif : renforcer les échanges entre les intellectuels des deux parties et promouvoir le développement durable des relations bilatérales. Un sujet de Ye Qiying et Liang Runfeng.

Le programme a été inauguré par le conseiller d'Etat chinois Dai Bingguo et le doyen par intérim du corps diplomatique africain en Chine, Joao Manuel Bernardo.

Au nom du gouvernement chinois, Dai Bingguo s'est félicité de la tenue de l'évènement et a souhaité que les intellectuels tant chinois qu'africains prennent une part active à ce programme.

Selon un haut fonctionnaire du ministère chinois des Affaires étrangères, Lu Shaye, le développement durable des relations sino-africaines ne peut pas se passer du soutien des think-tanks. Il est nécessaire de lancer un tel programme pour que les liens bilatéraux affrontent mieux de nouvelles opportunités et de nouveaux défis.

Lu Shaye

Directeur général du département d'Afrique

Ministère chinois des Affaires étrangères

"Ce programme nous permettera d'élargir les échanges dans les sciences humaines, qui sont beaucoup moins intenses que les échanges commerciaux. En outre, il aidera à guider la communauté internationale à concevoir les relations sino-africaines d'une façon objective, juste et globale."

Mamadi Diaré

Ambassadeur de la République de Guinée en Chine

"Sans pénétrer sa culture, sans échanger sa culture, on ne contribue pas au développement des autres secteurs de la vie, c'est à dire le secteur économique et le secteur social. Ça va relancer les jeunes générations de part et d'autre à soutenir cette amitié traditionnelle qu'il y a entre la Chine et l'Afrique et à promouvoir une meilleure compréhension. Quand on se comprend mieux, on échange mieux."

Plus tard dans la journée s'est ouvert le premier séminaire du programme, ayant pour thème la paix et le développement en Afrique, ainsi que la coopération sino-africaine. Pour des raisons historiques, l'Afrique est moins développée que les autres continents, et elle a été frappée durement par la récession financière mondiale. Mais les ambassadeurs africains sont optimistes quant aux perspectives de l'économie africaine, tout en saluant les 8 nouvelles mesures annonncées par le Premier ministre Wen Jiabao en novembre 2009 à l'occasion de la 4ème conférence ministérielle du Forum sino- africain.

Joao Manuel Bernardo

Doyen par intérim

Corps diplomatique africain en Chine

"Si les pays africains accueillent bien et utilisent bien ces mesures, surtout au niveau de l'argent, de l'aide monétaire, pour développer l'économie africaine, pour développer l'agriculture africaine, pour développer les autres zones qui sont fondamentales, pour que notre économie peuve (sic) croître, je pense que nous aurons une bonne chance."

Ce programme durera 3 ans et prendra diverses formes : des séminaires, des investigations sur place, des projets de recherches conjoints, etc.

Source: CCTV

Commentaire
je souhaite avoir des informations sur la chine car je viens d'avoir une bourse.l'acceuil,...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Renforcement des règles en matière d'achat immobilier
Chine : peine de mort pour un ancien haut responsable judiciaire de Chongqing
Les sept raisons pour exprimer nos remerciements à la Chine
Développement du TGV : concurrence intense entre divers pays du monde
Le monde entier s'unit et redouble sa vigilance à l'encontre du terrorisme nucléaire
La Turquie ne se désespère pas pour son adhésion à l'UE
Pourquoi les Chinois sont-ils tellement anxieux?