100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 12.05.2010 17h10
La coopération sino-arabe s'oriente vers un avenir prospère (AVANT PAPIER)

La 4e réunion ministérielle du Forum de coopération Chine-Arabe s'ouvrira jeudi à Tianjin, une ville portuaire située dans le nord de la Chine. Ayant pour thème "Approfondir la coopération globale pour parvenir à un développement commun", cette réunion représente une opportunité de promouvoir les relations bilatérales.

Les ministres des Affaires étrangères et les représentants de Chine et de 22 pays arabes prendront part à cette réunion, qui sera conjointement présidée par le ministre chinois des Affaires étrangères Yang Jiechi, son homologue libyen Mousa Kousa et le secrétaire général de la Ligue arabe Amr Moussa.

La réunion de deux jours se clôturera avec la publication d'un communiqué et d'un plan d'action pour la période s'étalant entre 2010 et 2012.

"La Forum de coopération Chine-Arabe est une excellente plate-forme pour la promotion de la coopération bilatérale", a estimé le professeur Yang Guang, directeur général de l'Institut chinois des recherches d'Asie de l'ouest et d'Afrique.

L'avenir du forum réside dans l'enrichissement de son contenu et des sujets de dialogue diversifiés, qui ont trait à la politique, l'économie et la culture, a-t-il ajouté.

La Chine et les pays arabes jouissent d'une relation historique, qui remonte à l'époque de la route de la soie, il y a environ 2.000 ans. La Chine a établi des relations diplomatiques avec l'ensemble des 22 membres de la Ligue arabe.

L'initiative d'organiser un tel forum a été avancée en janvier 2004, date à laquelle le président chinois Hu Jintao a effectué une visite au siège de la Ligue arabe au Caire, la capitale égyptienne. Cela a servi depuis lors de plate-forme destinée à échanger des visions entre la Chine et les pays arabes et à intensifier la coopération réciproquement avantageuse.

"En tant que combinaison des relations politiques, économiques et culturelles, le forum reflète en effet les efforts conjoints", a confié M. Moussa à Xinhua lors d'une interview exclusive.

"Ce forum est sur le point d'atteindre les objectifs que nous avons fixés : des relations commerciales plus étendues, des relations économiques plus diversifiées, des consultations politiques plus profondes et dans le même temps, le versant culturel est assez encouragé", a rappelé le chef de la Ligue arabe.

Dans le cadre du forum, en addition des réunions ministérielles, des réunions annuelles entre de hauts responsables chinois et arabes auront également lieu en même temps qu'une série d'activités, à savoir un festival de l'art arabe à Beijing, un séminaire sur les civilisations chinoise et arabe, une conférence d'amitié sino-arabe ainsi qu'une conférence entre les entrepreneurs chinois et arabes.

De son côté, Wu Sike, ancien représentant chinois à la Ligue arabe et ex-ambassadeur en Egypte, a souligné que la Chine et le monde arabe chérissaient leurs relations historiques de longue date et leur splendide culture antique, qui ont jeté de solides bases d'affection mutuelle entre les deux peuples.

"Depuis l'entrée dans un nouveau siècle, le monde connaît des changements profonds", a indiqué M. Wu, et d'ajouter : "Les mondes arabe et islamique font face à une nouvelle situation et à des pressions inouïes alors que la Chine cherche à renforcer ses relations traditionnellement amicales avec les autres pays".

L'ex-diplomate chinois a qualifié le Forum de coopération Chine-Arabe de "mutuellement bénéfique pour renforcer les liens bilatéraux" et d'"opportun".

La Chine et les pays arabes sont tous des pays en voie de développement. Ils ont commencé en 2006 à décrire leurs relations comme "un nouveau partenariat" lors de la seconde réunion ministérielle.

"Je suis convaincu que la coopération entre la Chine et les pays arabes pourra aider les deux parties à traiter ensemble d'importants dossiers concernant la paix et le développement", a-t-il affirmé.

Il a exprimé l'espoir que les dialogues entre deux civilisations pourraient jouer un rôle positif dans la promotion de la compréhension mutuelle.

Les échanges commerciaux entre la Chine et les pays arabes ont augmenté, passant de 36 milliards de dollars à 108 milliards de dollars pendant les six dernières années, a rappelé M. Moussa.

"Le forum fonctionne bien, mais il existe toujours une marge d'amélioration", a-t-il indiqué, ajoutant que les relations culturelles entre la Chine et les pays arabes seraient promues par la traduction de livres, dont des romans et des études scientifiques.

La perspective des échanges culturels est très encourageante et ceux-ci pourront aider les chercheurs chinois et du monde arabe à mieux comprendre l'histoire du monde arabe et celle des pays de la Ligue arabe, a-t-il affirmé.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine espère que le nouveau gouvernement britannique poursuivra le développement des relations bilatérales
Communication téléphonique entre le premier ministre chinois Wen Jiabao et son homologue espagnol José Lius Rodriguez Zapatero
La Chine promouvra dans tous les domaines le « travail décent »
Disparité aggravante et criante entre riches et pauvres en Chine
L'Occident ne semble pas encore prêt à inclure la Chine dans la direction des affaires du monde
Appel au secours de la Grèce : au moins trois milliards de dollars US proviennent de la Chine
Les expériences françaises sont une valeur de référence pour la protection de la langue maternelle