100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 09.06.2010 10h25
Création d'un institut pour former les fonctionnaires à la gestion des crises

Le premier institut national d'enseignement de la gestion de crise sera mis sur pied à la fin de cette année, afin de contribuer à faire face à un nombre croissant d'urgences et d'incidents de masse qui se produisent dans le pays.

Cet institut, d'un coût de 150 millions de Yuans (22 millions de Dollars US), formera des fonctionnaires, du niveau de base au niveau ministériel, à gérer les urgences, a déclaré Qiao Renyi, directeur exécutif adjoint de l'Institut National de Gestion des Urgences.

Le cursus se composera de l'enseignement de théories de base et de méthodes pour traiter les urgences, ainsi que de l'étude de cas d'incidents typiques, cela afin de minimiser les dégâts et d'éviter que des incidents ne dégénèrent en crises publiques majeures.

« Cet institut formera plus de 2 000 fonctionnaires chaque année », a dit M. Qiao de cet établissement, affilié à l'Académie Chinoise de gouvernance, et qui sera situé à Beijing.

La Chine fait actuellement face à une quantité de conflits sociaux, en partie du fait des disparités de richesse croissantes et la fréquente violation des intérêts des gens.

Ces derniers mois, des gouvernements locaux ont eu à gérer des situations d'urgence, allant d'attaques contre des élèves d'écoles primaires à des émeutes causées par des démolitions forcées et des employés entreprenant des actions pour obtenir de plus hauts salaires.

La Chine avait mis en place en 2003 un système de gestion des urgences, suite à la déclaration de l'épidémie de SARS (syndrome respiratoire aigu sévère, ou pneumonie atypique).

De nombreux fonctionnaires ont démissionné ou ont été révoqués pour n'avoir pas su gérer des situations d'urgence. Parmi eux, l'ancien Ministre de la Santé, Zhang Wenkang, limogé pour avoir dissimulé l'épidémie de SARS en 2003 et l'ancien Ministre de l'Environnement Xie Zhenhua, qui a dû quitter son poste en 2005 pour avoir mal géré l'incident de la pollution de la rivière Songhua.

La Chine a promulgué en novembre 2007 une Loi de réponse aux urgences, instituant une formation régulière pour les fonctionnaires en charge de la gestion des urgences. L'établissement d'un institut national de la gestion des urgences a été inclue dans le 11e plan quinquennal (2006-2011).

M. Qian a également révélé que le gouvernement Central avait alloué 9 millions de Yuans pour la constitution d'une base de données sur les urgences et incidents de masse typiques qui sera utilisée comme un laboratoire de simulation pour les fonctionnaires.

De son côté, l'Académie Chinoise de gouvernance a déjà proposé quelques programmes de gestion des urgences.

Ainsi, le mois dernier, 50 directeurs de bureaux provinciaux de gestion des urgences et d'écoles de gouvernance ont-ils participé à une formation de 24 jours.

D'après Li Ming, chercheur en charge de la formation à l'Académie Chinoise de Gouvernance, les cours de cette formation ont été dispensés par des fonctionnaires expérimentés.

« Par exemple, nous avons invité des hauts fonctionnaires ayant participé aux opérations de secours de l'accident de la mine de charbon de Wangjialing, dans la province du Shanxi, à partager leur expérience », a dit M. Li.

Cette mission de secours en mars dernier a été qualifiée de véritable miracle, 115 des 153 mineurs pris au piège dans la mine inondée ayant pu être sauvés après être restés huit jours sous terre.

Cette formation comportait un voyage d'études de 14 jours en Allemagne.

« La simulation est largement utilisée dans d'autres pays. Nous envisageons d'utiliser cette méthode en plus de l'enseignement des théories de base », a dit M. Qiao.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Excellente initiative qui permettra également à la Chine d'intervenir en tant que membre d...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wu Bangguo rencontre un ancien Premier ministre français
Rafael Nadal remporte son cinquième Roland-Garros
La maitrise de soi devant l'affront et l'offense est une qualité que la Chine doit être pourvue pour pouvoir s'intégrer dans le monde
Quelles sont les répercussions sur la Chine de la crise de dettes en Europe ?
La France va peut-être renoncer à l'ère du bien-être élevé
Ne ternissez pas la réputation du Wushu chinois !
Tirer une leçon du plan de doublement du revenu national du Japon