100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 02.07.2010 09h25
Approbation du plan de fusion des arrondissements de Beijing

Les Arrondissements de Chongwen et de Xuanwu, à Beijing, ne seront bientôt plus que de l'histoire. En effet, le Conseil des Affaires d'Etat, le gouvernement chinois, vient d'approuver un plan visant à les fusionner avec deux autres districts afin d'améliorer le développement et la gouvernance de la ville.

Ainsi, Xuanwu fusionnera avec l'Arrondissement de Xicheng, et Chongwen avec celui de Dongcheng, d'après un plan du gouvernement municipal de Beijing.

Ces quatre districts forment une zone-clé de beijing. Ce sont des centres politiques, administratifs, économiques et fonanciers, et ils abritent de nombreux sites historiques et touristiques.

Mais, comme l'a rapporté l'Agence de Presse Xinhua, leur étendue géographique relativement limitée a freiné leur développement.

De plus, les Arrondissements de Chongwen et de Xuanwu sont à la traîne des deux autres arrondissements en termes de puissance économique et le gouvernement Municipal espère que cette fusion permettra d'obtenir une croissance équilibrée et une meilleure gouvernance.

Mais le gouvernement espère également que cette décision permettra de réduire les coûts administratifs et d'améliorer l'efficacité en réduisant le nombre d'institutions gouvernementales.

L'annonce de ce plan a suscité des réactions variées chez les habitants concernés.

Wang Yuan, âgée de 28 ans et qui habite Chongwen, dit de cette fusion que cela lui est égal.

« De nombreux sites marquants de Chongwen, comme le Parc de Distractions de Beijing ou le Marché de Chongwen, ont disparu lors du développement de la ville, emportant avec eux des souvenirs qui nous étaient chers », dit-elle.

« Pour les habitants locaux, Chongwen n'est plus depuis longtemps l'arrondissement duquel ils étaient familiers ».

En effet, le Parc de Distractions de Beijing, que de nombreux habitants associent à leur enfance, a été fermé le mois dernier du fait d'une gestion désastreuse.

Quelques seniors disent eux qu'ils seront tristes de voir ces deux districts disparaître.

Ainsi de Wang He, âgé de 62 ans, qui est né et a grandi à Chongwen. Quand il était jeune, dit-il, l'arrondissement était encore rempli de hutong où l'on trouvait les traditionnels siheyuan (les célèbres maisons à cour carrée), qui reflétaient les meilleurs aspects culturels de la vie à Beijing.

Mais ces maisons à cour carrée ont depuis fait place à de hauts immeubles d'habitation en béton, dit-il.

« Les racines de ma famille sont à Chongwen », dit M. Wang, qui habite désormais en banlieue, à Fengtai.

« Je suis vraiment triste que le nom de Chongwen disparaisse ».

Mais d'autres personnes soutiennent ce changement à venir.

Ainsi, Song Yingchang, Professeur en développement urbain et en recherches sur l'environnement à l'Académie Chinoise des Sciences Sociales, pense que cette fusion devrait optimiser les ressources sociales.

« Chongwen et Xuanwu sont situés dans la partie Sud de la ville et ont un riche patrimoine historique, mais ils manquent, fiscalement parlant, de grosses entreprises rentables. Ils pourront ainsi obtenir davantage de soutien financier pour protéger leur précieuse culture locale après la fusion ».

Les ressources éducatives vont sans doute devoir faire aussi face à de nouvelles dispositions, dit M. Song.

En effet, la législation actuelle impose aux jeunes en âge scolaire d'être admis dans des établissements situés dans le même district que celui où leur résidence est enregistrée.

« Cependant, cette fusion pourra peut-être poser des problèmes à ceux des fonctionnaires gouvernementaux dont les postes vont disparaître », dit-il.

M. Song pense que certains des fonctionnaires touchés pourraient être affectés dans des arrondissement éloignés, comme Daxing ou Tongzhou.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Articles pertinents
Commentaire
Et si en pratique, les quartiers étaient malgré tout fusionnés sur le plan administratif e...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine poursuivra sa politique macro-économique
Blatter s'excuse auprès de l'Angleterre et du Mexique et parle enfin de vidéo
Des entreprises chinoises empêchées d'investir aux Etats-Unis : un nouveau rideau de fer pour garantir la « sécurité de l'Etat » ?
La Chine a besoin de développer ses propres marques
Combien de temps la Chine pourra-t-elle rester un pays compétitif?
Chine : flambée des recettes financières de l'Etat et c'est le moment de procéder à l'allègement fiscal
Chine : la disparité des revenus atteint le seuil critique, la réforme de la redistribution sociale progresse petit à petit