100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 19.09.2010 15h07
La Chine renforce l'application de ses lois au large de ses côtes

La Chine a pleine souveraineté et pleins droits de juridiction sur le champ pétrolier et gazier de Chunxiao, et les activités que Beijing y mène sont parfaitement raisonnables et légitimes, a déclaré vendredi Jiang Yu, la porte-parole du Ministère des Affaires Etrangères.

Un peu plus tôt, les médias japonais avaient rapporté que la Chine avait acheminé de l'équipement vers le champ de Chunxiao en Mer de Chine Orientale, et dit que c'était probablement pour y mener des travaux de maintenance.

Mme Jiang n'a ni confirmé ni infirmé ces articles, mais a dit que la Chine avait tout à fait le droit de mener des activités dans le champ de Chunxiao.

Mme Jiang a ajouté que la Chine « avait envoyé des navires de surveillance maritime afin de renforcer le respect de la loi dans les eaux liées à la Chine afin d'y protéger ses droits et intérêts maritimes ».

« Les départements chinois concernés ont également envoyé des navires de l'administration des pêches vers les eaux territoriales chinoises afin d'offrir leur protection aux pêcheurs », a dit Mme Jiang.

Mme Jiang a fait ces commentaires après qu'il lui ait été demandé si des navires de surveillace chinois avaient ou non demandé au Japon de cesser ses activités de surveillance maritime dans les eaux concernées, et si les navires de l'administration des pêches chinoise avaient ou non procédé au renforcement de l'application de la loi dans lesdites zones.

On se souvient qu'un navire de pêche chinois est entré en collision avec deux navires de patrouille des garde-côtes japonais dans les eaux situées au large des îles Diaoyu en Mer de Chine Orientale le 7 septembre dernier.

La saisie du chalutier chinois et de son équipage par les garde-côtes japonais a dégénéré en crise diplomatique entre la Chine et le Japon.

La Chine a émis des protestations répétées contre le Japon au sujet de l'incident.

Quatorze marins chinois et leur chalutier ont pu rejoindre la Chine lundi, mais le capitaine du navire est toujours en détention au Japon.

Le gouvernement chinois a annoncé qu'il ajournait les négociations avec le Japon visant à signer un traité sur l'exploitation conjointe de gaz en Mer de Chine Orientale.

Les deux gouvernements avaient prévu de tenir une deuxième séance de négociations sur le sujet à la mi-septembre à Beijing après la première série de pourparlers qui s'était tenue à Tokyo en juillet dernier.

Beijing et Tokyo avaient trouvé un point d'accord sur le développement en commun.

Cependant, du fait de différences dans la proportion des investissements et la distribution des intérêts, il n'y avait plus eu de développement supplémentaire depuis 2008.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La détention du capitaine chinois constitue un obstacle aux relations sino-japonaises
La Chine appelle la Banque mondiale à accorder plus de droit de parole aux pays en développement
La Chine est confiante, mais n'est pas arrogante, elle veut écouter les différents points de vue des pays du monde
L'alliance entre la politique et le commerce - tumeur maligne de la justice sociale
Ce n'est qu'en disant la vérité que la voix de la Chine fera plus autorité
Les syndicats français défendent la retraite à 60 ans
Présenter une Chine variée à l'Europe