100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 11.10.2010 10h01
Les forces étrangères ne doivent pas interférer dans les affaires du Bouddhisme Tibétain

Le gouvernement chinois a publié vendredi un document sur les affaires religieuses selon lequel les forces étrangères ne sont pas autorisées à interférer ou dominer les affaires religieuses liées au Bouddhisme Tibétain.

Ce document, intitulé « Mesures de gestion pour le Bouddhisme Tibétain », dispose qu'aucune personne individuelle ou organisation n'est autorisée à utiliser la religion pour s'engager dans des activités qui sapent l'ordre social, portent atteinte à la santé des citoyens ou interfèrent avec le système éducatif de l'Etat.

Les préférences féodales et religieuses qui ont été abolies et les affiliations entre les temples ne peuvent être autorisées à réapparaître.

Le document appelle aussi à la protection des droits légaux des membres du clergé et des établissements d'enseignement religieux.

Ces mesures entreront en vigueur le 1er novembre prochain.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Porte-parole : Attribution du prix Nobel de la paix à Liu Xiaobo pourrait endommager les relations sino-norvégiennes
Engouement pour l'investissement dans l'or
Le Japon doit voir au delà de ses problèmes internes
La Chine se développe pacifiquement, mais sa patience a des limites
Le banquet Gates-Buffet, « un test pour les Chinois riches »
Le recours à la force militaire ne devrait jamais être une « solution »
Que cache la rhétorique anti-chinoise du Congrès américain ?