100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 15.10.2010 10h42
L'équité, sujet sensible à l'agenda du Parti

L'égalité sociale et la justice devraient probablement être mises en vedette dans les propositions qui seront faites pour le 12e Plan Quinquennal de la Chine (2011-2015), en tant que partie des efforts faits par le pays pour apaiser les tensions sociales, a dit jeudi un groupe de réflexion basé à Beijing.

« Du fait d'une redistribution des richesses inégale, les fruits de la croissance économique ne sont pas partagés de manière équitable dans la population, ce qui a eu pour résultat une augmentation des conflits sociaux et de l'instabilité sociale », a dit Liu Shanying, chercheur en sciences politiques à l'Académie Chinoise des Sciences Sociales.

Les remarques de M. Liu arrivent au moment où le pays se prépare pour la Cinquième Session Plénière du 17e Comité Central du Parti Communiste Chinois, qui va se tenir à Beijing du 15 au 18 octobre.

Des délégués venus de tout le pays discuteront lors de la session de propositions pour le prochain 12e Plan Quinquennal (2011-2015).

« Lors de la réunion de cette année, les termes de ‘croissance inclusive' pourraient être inscrits dans le plan en tant que nouvelle méthode adoptée par le pays pour remédier à l'injustice sociale durant le processus de transformation économique », a dit M. Liu.

La croissance inclusive est un concept qui a été créé et encouragé par des économistes de la Banque Asiatique du Développement en 2007. elle a été récemment mentionnée par le Président Hu Jintao dans un discours, ce qui a déclenché des spéculations selon lesquelles les décideurs politiques chinois allaient revoir leurs perspectives sur les sujets concernant le développement.

D'après le discours du Président Hu, la croissance inclusive veut dire répartir les bénéfices de la mondialisation et du développement économiques parmi tous les pays, toutes les régions et tous les peuples, afin de pouvoir arriver à un progrès économique et social équilibré par le biais d'un développement durable.

« La croissance inclusive est une idée nouvelle qui pourra aider la Chine à faire face aux défis émergents, ce qui est essentiel pour la future direction du développement du pays », a dit Zuo Xiaolei, Economiste en chef chez China Galaxy Securities.

D'après les chercheurs et les législateurs, pour pouvoir mettre ce concept en application, il va falloir s'attaquer aux groupes tenants des intérêts acquis et faire appliquer les lois de manière efficace.

« La croissance économique de ces trente dernières années a été obtenue au prix d'une consommation d'énergie excessive et d'une redistribution des richesses inéquitable », a dit M. Liu.

Le Coefficient Gini est une manière d'évaluer les disparités de revenus et de richesse. Et d'après un rapport de la Banque Mondiale, le Coefficient Gini de la Chine a atteint le chiffre de 0,47 en 2009, dépassant le niveau d'alerte, qui est de 0,4. Il y a trente ans, ce chiffre était situé entre 0,21 et 0,27.

« Les groupes s'accrochant aux intérêts acquis sont devenus le plus grand obstacle aux réformes sociales. Si on ne résoud pas le problème des disparités de revenus, cela va conduire au désordre social », a averti M. Liu.

En même temps que l'équité sociale, d'autres sujets, comme le contrôle de l'exercice du pouvoir et rendre le gouvernement plus transparent pourraient être abordés lors de la session.

D'après M. Liu, l'implication des citoyens dans ces secteurs pourrait être obtenue par le biais d'un meilleur respect de leurs droits d'expression et de parole, comme c'est écrit dans la Constitution.

Alors que le pays se bat pour atteindre son objectif de création d'un système légal socialiste à caractéristiques chinoises, les législateurs nationaux disent que des abus de pouvoir défient toujours le système légal de la Chine.

« Afin d'améliorer le système légal, le pays doit mettre l'accent sur le respect de la loi », a dit Chen Sixi, membre du Comité Permanent de l'Assemblée Populaire Nationale.

« Etablir les lois nécessaires pour traiter les problèmes qui existent dans le secteur social devrait être fait aussi vite que possible afin de permettre de faire face aux problèmes graves que le pays connaît », a-t-il dit.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine souhaite résoudre ses désaccords avec l'Europe
La Chine critique l'inspection aérienne des législateurs japonais sur les îles Diaoyu
Le Japon doit voir au delà de ses problèmes internes
La Chine se développe pacifiquement, mais sa patience a des limites
Le banquet Gates-Buffet, « un test pour les Chinois riches »
Le recours à la force militaire ne devrait jamais être une « solution »
Que cache la rhétorique anti-chinoise du Congrès américain ?