100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 20.10.2010 08h55
12e plan quinquennal : une étape critique pour surmonter les entraves au développement chinois

A l'issue de la cinquième Session plénière du 17e Comité central du PCC qui a eu lieu à Beijing du 15 au 18 octobre, les participants ont examiné et approuvé les « Propositions du Comité central du PCC sur l'élaboration du 12e plan quinquennal de développement économique et social national (2011-2015) », qui déterminent le fil directeur du développement du pays pour les cinq années à venir.

Selon la session, les cinq prochaines années (2011-2015) guidées par le 12e plan quinquennal seront critiques pour la construction d'une société relativement aisée, l'approfondissement de la réforme et de l'ouverture, et l'accélération de la transformation du mode de développement économique. Selon les analystes, cela montre que la Chine va centrer ses efforts sur la résolution des problèmes qui restreignent le développement économique et social.

L'ancien mode de développement économique constitue le problème principal qui empêche la Chine de progresser davantage. Selon le communiqué, l'accélération de la transformation est une réforme profonde des milieux économiques et sociaux du pays, durant laquelle la ligne principale sera le réajustement stratégique de la structure économique.

Selon Zheng Xinli, vice-président permanent du Centre d'échanges économiques internationaux de Chine, la notion de transformation du mode de croissance a été remplacée par la transformation du mode de développement. Le changement n'est pas seulement littéral, il porte une grande signification. « L'ancienne notion évoque principalement le passage du mode extensif au mode intensif à travers le réajustement de la structure des facteurs de production, tandis que la nouvelle notion concerne au moins trois domaines : demande, offre et facteurs de production », a indiqué M. Zheng.

D'après le communiqué, la structure du commerce extérieur doit être optimalisée, le niveau d'utilisation des capitaux étrangers élevé, la mise en œuvre de la stratégie de « sortie des frontières » accélérée. Il convient également de participer positivement à l'aménagement économique global et aux coopérations régionales, à créer de nouvelles directions dans la participation aux coopérations et concurrences économiques internationales.

Selon Zhang Yansheng, directeur de l'Institut de recherche sur les échanges extérieurs rattaché à la Commission d'État pour le développement et la réforme, le commerce et l'économie extérieurs verront quatre transformations durant le 12e plan quinquennal. Premièrement, sur le plan de l'introduction, il faut approfondir l'introduction de capitaux et de talents étrangers avec des règles de gestion avancées, afin de s'aligner davantage sur la pratique internationale et perfectionner graduellement le régime d'économie de marché. Deuxièmement, sur le plan de « sortie », à l'heure actuelle constitué principalement de travaux à forfait, d'investissements à l'étranger dans le secteur de l'énergie et des ressources. À l'avenir, il faut intégrer les facteurs avancés du monde entier, dont la production, les talents, les ressources et la logistique à la chaîne des produits chinois, afin d'établir un système de production régional, voire mondial. Troisièmement, on doit mettre en valeur les techniques importées dans le renouvellement industriel. Quatrièmement, sur le plan de l'exportation, il faut changer la situation actuelle reposant sur les produits bas de gamme pour exporter principalement des marchandises moyen et haut de gamme. De plus, il faut réaliser la conception, production, recherche et vente autonomes au lieu de faire seulement de la sous-traitance pour des clients étrangers.

La transformation du mode de développement économique prend son origine dans le milieu économique, mais son influence dépasse largement ce domaine et lance de nouvelles demandes et attentes sur la réforme des milieux politique, social, ou encore culturel.

Le développement déséquilibré de l'économie et de la société est un autre problème qui entrave le développement national et constitue un grand défi pour la construction d'une société relativement aisée.

Selon Lu Xueyi, chercheur à l'Institut de sociologie de l'Académie des sciences sociales de Chine, pour promouvoir le développement coordonné de l'économie et de la société et contribuer à la construction d'une société harmonieuse, il faut réajuster la structure sociale, réformer le régime social, renforcer la gestion sociale qui favorise la réduction de l'écart entre villes et campagne, entre régions et entre riches et pauvres.

Selon Wu Zhongmin, professeur de sociologie à l'École du parti du comité central, « un point important du 12e plan quinquennal consiste à associer l'idée de "fortifier l'État" avec celle d'"enrichir le peuple" et à réaliser l'objectif de "répartir les richesses parmi les masses", ce qui approfondit et concrétise la notion de "faire partager les fruits de la réforme et du développement à tout le peuple". La stabilité des relations de travail est un facteur important qui influencera le développement harmonieux de la société chinoise. Élargir la couverture des relations de travail et les rationaliser est très important dans le réajustement des relations sociales et de la structure sociale ».

Pendant la session, on a aussi appelé à « faire de l'industrie culturelle une industrie pilier de l'économie nationale ».

« Autrefois, la Chine s'attachait en priorité à la construction économique, mais aujourd'hui, les citoyens, en plus des besoins fondamentaux de la vie courante, cherchent une vie spirituelle de niveau plus élevé. Par ailleurs, l'industrie culturelle pourrait fournir un potentiel énorme au développement économique », analyse Wang Tongsan, directeur de l'Institut des techniques de l'économie quantitative rattaché à l'Académie des sciences sociales de Chine.

Selon la disposition acquise par la session, au cours du 12e plan quinquennal, des réformes seront introduites dans divers domaines, pour renforcer positivement la réforme du système économique, promouvoir la stabilité de la réforme du système politique, accélérer la réforme du système culturel et celle du système social. Selon les analystes, cela montre que dans les cinq ans à venir, la Chine va procéder à une série de réformes pour stimuler le développement.

Source: China.org.cn

Commentaire
Attention, plus les gens deviennent riches , plus ils sont egoistes, et, plus il faut les ...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : les recettes fiscales d'octobre en hausse de 14,8% en glissement annuel
Nouvelles règles de détermination des peines pour les infractions en matière de cyberattaques
Sarkozy forme un nouveau gouvernement en préparation de la présidentielle (ANLAYSE)
Ce que cherche à obtenir Nicolas Sarkozy en France et dans le monde
Le sourire de Barack Obama à l'Inde est-il juste de pure forme ?
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI
La Chine et la réalité : choses vues et entendues par un journaliste chinois en Europe