100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 11.11.2010 08h23
Le PM britannique appelle à tisser des "liens plus fort" avec la Chine

Le Premier ministre britannique David Cameron, qui vient de terminer sa visite en Chine mercredi soir, a appelé à tisser des "liens plus forts" avec la Chine, en déclarant que la montée en puissance de celle-ci est aussi une opportunité pour d'autres pays.

"Nous voulons une relation plus forte avec la Chine, notamment dans les domaines du commerce, de l'investissement et du dialogue," a remarqué Cameron lors d'un discours à l'Université de Beijing.

Soulignant l'importance du commerce, Cameron a précisé que la relation bilatérale

ne devrait pas se limiter aux interactions économiques.

Durant la visite de Cameron en Chine, les deux pays ont organisé plusieurs dialogues de haut-niveau dans les domaines de la finance, de l'éducation et de l'énergie.

Cameron a exprimé son souhait que le développement rapide de la Chine puisse promouvoir une coopération sino-britannique complète.

"Quant au débat sur la montée en puissance de le Chine, je veut dire que celle-ci est une opportunité. Je préfère l'engagement au désengagement, le dialogue à l'impasse, les bénéfices mutuelles aux jeux à sommes nulles, et le partenariat au protectionnisme," a-t-il plaidé.

Dans cette première visite en Chine depuis sa prise de fonction en mai, Cameron est accompagné d'une délégation d'envergure historique de 50 entrepreneurs britanniques désireux de trouver des opportunités dans une économie chinoise à croissance rapide.

Mardi soir, le Premier ministre chinois Wen Jiabao a eu une heure de colloque avec ces entrepreneurs, suite à son entretien avec Cameron. Wen Jiabao a indiqué que la coopération élargie avec les entrepreneurs britanniques était la bienvenue en Chine.

"La Chine devient plus riche, mais cela ne veut pas dire que le reste du monde va devenir plus pauvre. Il est faux d'affirmer qu'avec le rebondissement de la Chine, les autres pays déclinent. La mondialisation n'est pas un jeu à sommes nulles" , a dit Cameron.

Le Royaume-Uni et la Chine partagent des intérêts communs dans divers domaines, dont la lutte contre le protectionnisme et le renforcement de l'intégration chinoise à l'économie mondiale, a ajouté Cameron.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Rencontre à Beijing entre les PM Wen Jiabao et David Cameron
Chang'e 2 photographie la baie des arcs-en-ciel
Le sourire de Barack Obama à l'Inde est-il juste de pure forme ?
La Chine et la réalité : choses vues et entendues par un journaliste chinois en Europe
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI
Le partenariat stratégique global sino-français entre dans une nouvelle phase (PAPIER GENERAL)
Les liens sino-européens ont besoin d'esprits ouverts