100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 29.11.2010 16h01
L'ambassadeur de France en Chine devient directeur de cabinet au Quai d'Orsay

Nelly Alix

Hervé Ladsous, ambassadeur de France en Chine depuis 2006, vient de quitter Beijing. Par un arrêté du ministère des Affaires étrangères et européennes daté du 24 novembre 2010, il a été nommé directeur de cabinet auprès de la nouvelle ministre Michèle Alliot-Marie. Cette décision est vue comme un signal fort de l'importance accordée par la France à ses relations avec la Chine.

En effet, l'ambassadeur âgé de soixante ans, spécialiste de l'Asie et diplômé de l'Institut national des langues et civilisations orientales, est très apprécié de ses interlocuteurs chinois. Sa connaissance approfondie du pays sera sans doute un atout majeur dans la prise de décisions au sommet du ministère.

« C'est un ambassadeur dynamique qui a une très grande détermination à pousser en avant la coopération entre la Chine et la France. Après son arrivée en décembre 2006, la relation sino-française s'est resserrée. Lorsque nous avons connu des difficultés, en 2008 notamment, M. Ladsous a fait beaucoup d'efforts pour les surmonter. Il a grandement contribué à la relation bilatérale, et il est apprécié du côté chinois » estime Wu Jianmin, ancien ambassadeur de Chine en France.

Selon Dong Qiang, professeur de l'Université de Beijing, « c'est un ambassadeur qui a vraiment le sens de l'amitié et de la communication. [...] Il a appris le chinois, et il sait analyser les choses de manière objective ».

Cette fin d'année est l'occasion d'un grand remaniement des hauts fonctionnaires français en poste en Chine, avec le départ du consul à Shanghai, Thierry Mathou, pour la Birmanie le mois dernier, et la suspension lundi dernier de Marc Fonbaustier, consul à Hong Kong et Macao. Ce dernier a été rapatrié immédiatement à Paris pour une enquête administrative dont les détails restent pour l'instant inconnus.

Le remplaçant de M. Ladsous à l'ambassade devrait bientôt être nommé. Jean-Pierre Raffarin, grand ami de la Chine, s'était vu proposer le poste fin 2008 par le président Nicolas Sarkozy, mais avait décliné l'offre. Pour bien souligner la priorité donnée à la Chine dans la ligne diplomatique actuelle, du 1er au 5 décembre, il se rendra en visite dans plusieurs villes chinoises, accompagné de Jean-François Copé, nouveau secrétaire général de l'UMP.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine propose des concertations d'urgence entre les chefs des délégations des pourparlers à six
Le PM chinois fait des propositions pour renforcer la coopération pratique de l'OCS
"Sommet de Hambourg" : l'Europe doit-elle embrasser le dragon chinois ?
La mort de Wang Bei reflète la situation réelle de la société chinoise
« Atterrissage en douceur » pour l'économie chinoise ?
Le changement climatique est plus qu'un problème de négociations
Pour quelle raison le repas à la française a été inscrit sur la liste du patrimoine intangible ?