Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 11.01.2011 16h45
La CCCD du PCC sur la lutte contre la corruption

La Commission centrale de contrôle de la discipline (CCCD) du Parti communiste chinois (PCC) a exigé dans un communiqué l'observation stricte des disciplines concernant la sélection et la nomination des nouveaux responsables des comités locaux du Parti.

Ce communiqué, publié mardi à l'issue de la sixième session plénière de la 17e CCCD du PCC, stipule que les fautes professionnelles concernant la sélection et la nomination des nouveaux responsables des comités locaux du Parti, comme le soudoiement et l'acceptation de pots-de-vin en vue d'obtenir un poste, feront résolument l'objet de sanctions.

Une nouvelle période de sélection et de nomination au sein des différents échelons des comités du Parti se déroulera en 2011.

Cette session plénière de la CCCD a duré trois jours et s'est clôturée mardi. Elle a fixé les grandes lignes sur la lutte anti-corruption et l'établissement du Parti durant l'année 2011.

Elle a également noté que tous les membres du Parti devaient réaliser que la lutte contre la corruption était une tâche "à long terme, compliquée et difficile".

Davantage de mesures seront adoptées pour faire progresser la lutte contre la corruption, afin d'assurer l'application du 12e Plan quinquennal et de célébrer le 90e anniversaire de la fondation du PCC avec de nouveaux succès en matière de lutte contre la corruption.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Rencontre entre les chefs de la défense chinoise et américaine
La Chine a réalisé son objectif quinquennal en matière d'économie d'énergie
Comment les Français imaginent la Chine ?
Les excédents commerciaux de la Chine sont gonflés par des méthodes d'évaluation obsolètes
Une décennie de défis en perspective pour la Chine
Une Chine qui monte en puissance suscitera plus de critiques
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?