Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 11.02.2011 10h02
Le GPS pour aider à éviter l'abus d'usage des véhicules publics

Pour empêcher que les fonctionnaires utilisent des véhicules du Gouvernement à des fins privées, les 439 véhicules gouvernementaux du Comté de Songyang, dans la Province du Zhejiang, dans l'Est du pays, seront équipés de dispositifs GPS.

Lu Jingtian, Directeur du Département Publicité du Comité de Songyang du Parti Communiste Chinois, a déclaré jeudi au China Daily que des dispositifs GPS avaient déjà été installés dans 116 véhicules gouvernementaux à la date du 20 janvier.

Ces dispositifs seront installés sur 323 autres véhicules d'ici la fin du mois. Les automobiles concernées appartiennent à 75 organisations gouvernementales et entreprises publiques du Comté de Songyang, a dit M. Lu.

« Chaque dispositif GPS coûte environ 1 000 Yuans (152 Dollars US), et le coût d'exploitation mensuel dera d'environ 30 Yuans », a dit M. Lu.

« Les dispositifs GPS ont pour objectif de réduire l'utilisation des véhicules officiels à des fins privées et d'améliorer l'image du Gouvernement ».

Selon les règles, quiconque fera un usage inapproprié d'un véhicule officiel à des fins personnelles recevra un avis d'avertissement. En cas de deuxième infraction, une action disciplinaire administrative ou du Parti sera intentée.

En utilisant ces dispositifs GPS, les autorités peuvent surveiller et enregistrer où les véhicules gouvernementaux sont garés et conduits, d'après Liu Zhiyun, un haut fonctionnaire de la Commission d'Inspection de la Discipline du Parti du Comté.

« Si la voiture roule trop vite ou commet une infraction de la circulation, une alarme retentira sur la plateforme centrale de contrôle de la Commission d'Inspection de la Discipline du Parti, et cela sera enregistré », a t-il dit. « En d'autres termes, le moindre déplacement d'une voiture peut être surveillé ».

La Commission d'Inspection de la Discipline du Parti du Comté ne sera pas la seule institution à être impliquée dans cette surveillance. Le Gouvernement et les services des entreprises qui possèdent ces voitures recevront également des systèmes de contrôle, a dit M. Liu.

Le Tribunal Populaire de Songyang a été parmi le premier groupe à avoir adopté le système de contrôle par GPS. Des systèmes GPS ont en effet été installés dans les dix véhicules du tribunal depuis le mois de juin dernier, a dit à l'Oriental Morning Post de Shanghai Huang Genfa, Inspecteur de la discipline auprès du tribunal.

D'après lui, ces dispositifs n'ont depuis pas donné la moindre preuve que les voitures où ils ont été installés ont été garées dans des endroits inappropriés.

Yang Jianhua, Directeur du Centre de Recherches de l'Académie des Sciences Sociales du Zhejiang, a dit que l'installation des dispositifs GPS, une mesure très répandue dans les pays occidentaux pour lutter contre la corruption, peut également permettre de réduire les besoins pour un nombre toujours plus grand de voitures gouvernementales.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le PM chinois rencontre le ministre des Affaires étrangères de la République de Corée
Les investissements chinois directs sont bienvenus aux Etats-Unis
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Où en est la situation chinoise de contrôle du tabac?
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?