Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 15.02.2011 14h38
Les conséquences heureuses d'une lettre d'une handicapée à Wen Jiabao

« Cher Premier Ministre Wen, je voudrais d'abord vous donner la bonne nouvelle. Le problème que j'avais soulevé lors du séminaire de l'année dernière a été résolu à Beijing », a écrit le 20 janvier dernier au Premier Ministre chinois Wen Jiabao Li Nan, âgée de 34 ans et clouée dans une chaise roulante.

Le problème auquel faisait référence Li Nan était le prix élevé des produits d'hygiène à usage unique qui ont été pendant longtemps un véritable fléau pour les personnes victimes de blessures de la moelle épinière liées au travail.

Le 31 janvier 2010, le Premier Ministre Wen avait discuté avec un groupe de gens ordinaires du District de Chaoyang à Beijing pour recueillir leurs opinions sur le projet d'un rapport de travail du Gouvernement qui devait être soumis à la législature nationale en mars suivant.

Le Premier Ministre avait demandé à Li Nan de prendre la parole en premier lors de ce séminaire. Elle avait signalé le problème des personnes victimes de blessures de la moelle épinière, qui doivent dépenser près de 2 000 Yuans (303 Dollars US) par mois en produits d'hygiène à usage unique du fait de leurs problèmes d'incontinence.

« Mon allocation d'invalidité est d'environ 2 000 Yuans par mois. Je dois donc vivre sur la pension de mes parents », avait-elle dit.

Elle avait demandé que davantage d'attention soit accordée à l'emploi des personnes handicapées ou souffrant de troubles mentaux, ainsi que quelques révisions du catalogue des médicaments et appareils auxiliaires destinés aux personnes handicapées du travail. Elle avait aussi proposé que plus d'allocations soient versées à ces personnes.

Répondant à ces suggestions, Wen Jiabao avait dit « Le cas de Li Nan est loin d'être un cas isolé. Les handicapés constituent un groupe très important en Chine, et ils ont besoin de davantage d'attention... nous devons étudier, réviser et moderniser la réglementation gouvernementale sur l'assurance liée aux accidents du travail ».

Le Premier Ministre avait aussi encouragé Li Nan à être optimiste face à cette épreuve.

Li Nan, qui avait été diplômée de l'Université de Politique de la Jeunesse de Beijing en 1997, avait été autrefois une danseuse amateur récompensée. Elle fut hélas réduite à se déplacer en chaise roulante à la suite d'un accident de la circulation survenu en 2003.

Mais le 5 mars de l'année dernière, elle fut envahie de fierté après avoir vu le Premier Ministre Wen délivrer le rapport de travail du Gouvernement lors de la session annuelle de la législature nationale.

Wen Jiabao avait promis de « travailler plus dur pour construire la sécurité sociale et le système de services sociaux destinés aux personnes souffrant de handicaps ». Le Premier Ministre avait aussi promis que « l'indemnité employés serait étendue à chacun des 1,3 million d'employés blessés lors d'un emploi précédent et qui ne bénéficieraient d'aucun avantage.

« Je suis vraiment heureuse de voir que mon conseil sur l'amélioration de la sécurité sociale pour les handicapés a été inclus dans le rapport de travail du gouvernement », a dit Li Nan dans sa lettre, qui a récapitulé les changements qu'elle a pu éprouver l'année dernière grâce à l'amélioration du système de sécurité sociale.

Les Bureau des ressources humaines municipales et de sécurité sociale de Beijing a annoncé l'année dernière que les gens verraient les couches-culottes à usage unique et les poches urinaires remboursées grâce au programme municipal d'assurance de dommages liés au travail qui a débuté en juin 2010.

« La politique de Beijing a allégé nos lourds fardeaux économiques et a assuré la qualité de notre vie », a écrit Li Nan.

Elle a cependant dit que bien que quelques endroits aient commencé à donner des allocations de subsistance et de soins pour les handicapés, la politique devait être prolongée dans d'autres parties du pays.

Après lecture de la lettre le 31 janvier, Wen Jiabao a ordonné aux services appropriés du Conseil des Affaires de l'État, ou le Gouvernement chinois, ainsi qu'au Gouvernement Municipal de Beijing « de conduire des recherches et d'établir des mesures visant à mieux protéger et mieux aider les personnes frappées d'incapacités graves, et de les aider à résoudre leurs difficultés et améliorer leur qualité de vie ».

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le PM chinois rencontre le ministre des Affaires étrangères de la République de Corée
Les investissements chinois directs sont bienvenus aux Etats-Unis
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Où en est la situation chinoise de contrôle du tabac?
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?