Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 18.02.2011 08h59
La Turquie et la Chine renforcent la coopération religieuse

L'Association islamique de Chine (AIC) et la présidence des affaires religieuses de Turquie ont déclaré jeudi ici à Ankara qu'elles renforceront la coopération religieuse pour faciliter l'amitié et lacommunication entre les Chinois et les Turcs.

Les deux parties coopèreront dans les domaines tels que la culture religieuse, l'éducation, la formation, l'organisation de pèlerinages à la Mecque, a déclaré le directeur de l'AIC, Chen Guangyuan, en visite dans la capitale Ankara, après sa rencontre avec Mehmet Gormez, président des Affaires religieuses de Turquie.

M. Chen a déclaré lors d'une conférence de presse avec M. Gormez que sa visite a amélioré la compréhension mutuelle et l'amitié entre les deux institutions et aidera à batir des relationsplus étroites à l'avenir.

"Au nom des 23 millions de musulmans de Chine, nous voulons présenter nos respects aux Turcs, à nos frères et soeurs musulmans ici, et espérons qu'ils sont heureux", a déclaré M. Chen.

M. Gormez a remercié M. Chen pour sa visite, déclarant qu'il espère que les étudiants musulmans chinois viendront en Turquie pour étudier la religion dès que possible.

"Nous avons atteint un consensus sur la coopération dans de nombreux domaines,la visite a ouvert une nouvelle page pour notre coopération religieuse", a déclaré M. Gormez aux journalistes.

"Une meilleure coopération religieuse aidera à éliminer les malentendus surla situation religieuse de la Chine. La Chine a fait beaucoup de progrès au niveau de la libertéde religion".

M. Chen est arrivé mercredi à Ankara et a rencontré des personnalités religieuses turques jeudi matin. Il se rendra à Istanbul avant de quitter la Turquie mardi prchain.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wen Jiabao : la Chine va rationaliser son industrie des terres rares
La Chine poursuit sa taxation préférentielle en faveur des petites entreprises cette année
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence
Les microblogs sont un moyen, pas une fin en soi
Le développement pacifique, le meilleur choix pour la Chine et le monde